Tsumi

Tsumi, la ville où les péchés sont plus que pardonnés...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 - Boulette Fleurie ? Are You Here ? xD

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lorna Hana
Smile and wait ~ Calme
avatar

Féminin Nombre de messages : 123
Age : 24
Péché : La Gourmandise
Vertue : Le Calme
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: - Boulette Fleurie ? Are You Here ? xD   Mar 26 Juin - 14:37

Des pas dans l'escaliers annoncèrent l'arrivée brève d'un ou d'une colocataires dans l'appart' du quartier . Mais à la démarche talonnée de la personne , une femme était bien plus certaine d'entrer qu'un homme . La poignée s'abaissa alors pour que la porte se met à grincer , une silhouette douce et fine vint alors à entrer dans l'entrée.


Il s'agissait de Venda , vétue d'une sorte de pantacourt en jean , elle laissait entrevoir son nombril sur lequel on pouvait appercevoir son tatouage d'un t-Shirt Grisé à la punk. La Jeune femme avançait vers la chambre où elle devait s'installer avec un immense sourire sur les lèvres . Elle était heureuse de se trouver ici , elle avait cherchée la chambre toute la matinée sans succés. Venda arriva enfin au coeur de sa chambre: Elle déposa ses valises au pied de son lit en baldaquin, elle les débarrassa vite fait ses habits de différents styles allant de discret à provoquant. Ayant enfin fini cette corvée longue et pénible, elle mit dans sa radio un CD Rock US avec Muse, Sum 41 et Simple Plan.


Venda s'était allonger sur le Lit ... les pensées se mélangeant à la sauce,elle était très pensive et surtout mélancolique, elle ferma les yeux en attendant sa futur coloc' qu'elle ne connaisait pas encore. Elle espérait qu'elle bien s'entendre avec lui ou voir même se taper des délires avec ... Enfin bref, Venda était donc sur son lit, les yeux fermés mélancolique, tout en écoutant son CD Rock US qui tournait dans sa radio.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaede

avatar

Nombre de messages : 19
Age : 27
Péché : L'orgueil
Vertue : La modération
Date d'inscription : 25/06/2007

MessageSujet: Re: - Boulette Fleurie ? Are You Here ? xD   Jeu 28 Juin - 14:20

Kaede tenait une valise dans chaque main et monter avec difficulté les escaliers qui allaient la conduire à sa nouvelle demeure. Les marches émettaient des craquements à chacun de ses pats et on pouvait en déduire facilement l’ancienneté des lieux…
Quand la jeune femme arriva à l’étage, elle entra dans un long couloir dont les cotés était pourvu de nombreuse porte. Elle continuait à marcher mais avec une grande lenteur, le plancher craquait lui aussi sous son poids et elle avait l’impression que le sol allait se dérobait sous ses pieds. La demoiselle regrettait déjà d’avoir choisi cet endroit juste pour le loyer qui n’était pas cher, mais elle devait avoir une colocataire…
Qu’elle genre de personne était donc cette dernière ? Allait-elles s’entendrent ou au contraire ?
Kaede avait choisit cette endroit pour faire des économies mais elle ne pensait pas tomber dans un telle trou perdu… elle avait déjà envie de faire machine arrière, il n’était pas trop tard pour reculer et trouver un endroit plus approprié pour elle. Après tout ce n’était pas les moyens qui lui manquait. Mais Kaede n’était pas du genre à tout faire sur un coup de tête, elle avait choisit de vivre ici alors même si ses pensées étaient maintenant en contradiction, elle allait quand même y allait jusqu’au bout… Quand Elle franchit le seuil de sa nouvelle maison, qu’elle fut sa déception de découvrir un lieu quasi semblable au reste du bâtiment. Mais elle renonça à se plaindre, avec le temps, l’habitude ! Elle ferma la porte derrière elle puis s’enquit à inspectait les lieux. Elle finit par terminer dans une chambre ou elle trouva une jeune femme allonger sur un lit en balequin. Ce devait être sa colocataire. Celle-ci semblait dormir et ne se leva pas à sa venu. Kaede ne s’en souciât pas et aller laisser la jeune endormis tranquille mais en observant bien son visage, elle cru en l’espace d’un instant voir un visage familier. Non, c’était impossible, c’était la première fois qu’elle voyait cette personne. Elle se convainquit que ce n’était qu’une impression puis se détourna de sa colocataire pour partit chercher ses affaires et s’installer dans une autre chambre vide de l’appartement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lorna Hana
Smile and wait ~ Calme
avatar

Féminin Nombre de messages : 123
Age : 24
Péché : La Gourmandise
Vertue : Le Calme
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: - Boulette Fleurie ? Are You Here ? xD   Jeu 28 Juin - 15:22

Son petit royaume de bonheur s'était ouvert à elle lorsqu'elle cligna des yeux une dernière fois, les rêves, tourmentés néanmoins... elle s'en foutait pas mal de vivre des cauchemars, en fait, la peur ne s'était jamais vraiment emparé d'elle quand elle s'emportait dans un délire nocturne. Bref... Quelques pas plus loin se firent entendre, elle savait qu'y'avait quelqu'un mais.. wa.. l'était tellement lointaine la.. limite.. tout près de la lune xD Rm.. bref, elle sursauta juste un peu, sans pour autant ouvrir les yeux. Mais bon, quand elle sentit qu'on ‘observait, elle fut forcé de se réveiller -_-.. Alors..elle entrouvrit un oeil, un deuxième, mais la personne en face d'elle n'était pas vraiment reconnaissable.
Elle plaqua une main sur son front pour cacher une lumière éventuelle qui aurait pu l'aveugler.. M'enfin, ça servait à rien, on fait ça en général quand y'a du soleil...


- M..mouai..?

**Oh..c'est quoi? C’est qui..? C’est..non...?!**

Complètement à côté de ses pompes, elle essaya de se relever, mais bon, le seul effort qu'elle fit la remit assise et rien de plus. La personne en face d'elle ne lui dit rien, en tout cas au premier abord…Ce visage qu’elle avait vite fait aperçu par l’entrebâillement de ses yeux mi-clos lui était comme familier, comme si elle connaissait déjà cette personne … Quoique, peut-être état-ce encore sa fatigue qui lui jouait des tours. Elle éteignit sa radio et sortit de sa chambre en direction du salon. Tout était déjà installé, canapés, tables, chaises … elle avait pris la peine de faire appel à des déménageurs pour qu’ils installent tous. Elle alla dans la cuisine, ouvrit le frigo et se servit un verre de jus d’orange histoire de se réveiller. Une fois finit de boire son jus, elle lava son verre, le rangea dans un placard. Et retourna dans la direction de sa chambre quand elle remarqua une porte entrebâiller. Elle n’avait pas le souvenir d’avoir ouvert cette porte, elle regarda furtivement et elle remarqua une silhouette féminine. Elle frappa à la porte et attendit une quelconque réponse. Lorsqu’elle se fit entendre, Venda prit la peine d’entrer et regarda la jeune personne. Ah, ça devait être sa colocataire d’appart’ ! Elle ne la connaissait pas, mais lorsqu’elle avait signé le contrat, il avait été convenu qu’elles payeront moitié-moitié le loyer.

- Ah … salut ! J’suis Venda, ta colocataire et toi tu es … ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaede

avatar

Nombre de messages : 19
Age : 27
Péché : L'orgueil
Vertue : La modération
Date d'inscription : 25/06/2007

MessageSujet: Re: - Boulette Fleurie ? Are You Here ? xD   Jeu 28 Juin - 16:32

Kaede avait finit de ranger ses affaires et était assise par terre, ses jambes sous elle, un miroir à la main. Elle avait l’impression qu’elle ne se lasserait jamais à observer son reflet. Ses cheveux était fins mais bien fournies, sa peau blanche d’une blancheur immaculé, ses yeux marron d’un clair translucide, ses lèvres rouge cerise… Elle était d’une telle perfection ! Le temps avait beau passé, elle s’extasierait toujours devant autant de beauté. Vantarde et orgueilleuse, oui elle l’était mais ou était donc le problème ? Du moment qu’elle ne cesserait pas de s’aimer soit même, elle n’avait besoin de l’affection de personne.
Kaede entendit qu’on toqua à sa porte et se retourna pour ainsi découvrir sa colocataire dans l’encadrement de celle-ci.


"- Ah … salut !"

"- Salut…"

Lui dit-elle, son ton cachait une totale indifférence vis-à-vis de son interlocutrice. Elle se remis à regarder son reflet dans son miroir, arrangeant quelques mèches par ci par là.

"- Venda, ta colocataire et toi tu es … ?"

Kaede stoppa nette son geste et lâcha son miroir. Venda ! Ce nom lui disait quelque chose mais qui était-ce ? Elle essaya de fouiller dans sa mémoire à la recherche d’un quelconque indice sur l’identité de cette personne. Venda, venda… le visage d’un garçon ressurgit dans son esprit, c’était bien sur kazumi, il jouait avec une petite fille… cette fille, mais oui c’était bien sur Venda ! La petite fille qui jouait si souvent avec Kazumi…
Venda n’était pas vraiment son ami, c’était juste quelqu’un qu’elle connaissait de vu. Mais elle était quand même contente de la revoir après si longtemps, Venda avait changeait et était devenu encore plus jolie. Si Kazumi la revoyait, il l’aimerait certainement plus encore.
Kaede ramassa son miroir et se retourna vers Venda.


"- je suis Kaede… Tu te rappelles de moi ?"

Lui demanda –elle. C’était un peu direct mais elle voulait tout de suite savoir si elle se rappelait d’elle. Si elle lui affirmait que oui, elle aborderait de suite le sujet de Kazumi. Kaede n’était pas vraiment un ange de bonté mais Kazumi avait été quelqu’un d’important pour elle alors elle voulait faire quelque chose pour lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lorna Hana
Smile and wait ~ Calme
avatar

Féminin Nombre de messages : 123
Age : 24
Péché : La Gourmandise
Vertue : Le Calme
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: - Boulette Fleurie ? Are You Here ? xD   Jeu 28 Juin - 18:17


Encore une … une de ses nombreuses journées d’insomnie dans lesquels Venda ne savait quoi faire pour s’occuper. Une fin de journée patiente, quelques étoiles filante à travers un ciel poussiéreux de nuages, une brume passagère, une envie de dormir présente, rêver à une plus croire en rien, voila à quoi se résumait un morceaux de la soirée de la jeune Venda ... Emmitouflé dans les draps d'un lit bien chaud la jeune femme était prête à s'endormir mais rien, aucune envie ne frapper à sa porte, pff, quel ennui, elle ne voulait se lever pour aller chercher quelques choses, ses yeux étaient à moitié endormi tandis que son corps était à moitié réveiller, il fut peu de temps pour que Venda ré ouvre les yeux et ouvre la petite lumière qui illuminé sa chambre vide de toute envie quelques tableaux y était entreposé, ainsi qu'une table, une armoire, etc... Une chambre qui n'était pas petite mais où la vie ne se faisait pas voir ... Mais que faire pour passer ce temps si morbide ? Mais quel ennui, rien à faire … ! Fallait croire qu’en prenant de l’âge, Venda s’ennuyait davantage ! Elle avait tout de même dix neuf ans ! Toujours la même frimousse d’ange, toujours le caractère bien trempé et ses habitudes de Tigresse bien à elle !

Elle s’était levée pour aller boire du jus quand elle remarqua une porte ouverte, elle frappa et y entra. Trouvant, une jeune fille assise en tailleur à se mirer dans son jolie petit miroir. Mais c’est qu’elle était narcissique ou quoi ? Bref, Venda la salua … la jeune femme lui répondit mais peut-être cela aurait été mieux si elle n’avait pas répondu. C’était limite si elle avait été zappé, rectification..elle a été zappé. Venda resta calme, c’était sa vertu après tout. Elle se présenta donc alors auprès de la jeune fille qui ne faisait que se mirer sans faire attention à Venda. Mais au plus grand étonnement de cette dernière, Kaede avait réagi alors qu’elle se présentait. Mais elle écarquilla de grands yeux, quand Kaede se présenta à son tour et lui demandait si elle se souvenait d’elle. Euh … Venda ne comprenait pas ce qu’il se passait, surtout son intérêt soudain sur elle. Elle la regarda attentivement, ses cheveux, ses yeux, cet air lui disait quelque chose mais quoi … son royaume des souvenirs s’ouvrit sous ses yeux. Un bac à sables, trois enfants, deux filles et un garçon. Une blonde, un brun et une tête décolorée tiens comme Kaede ! Puis ça tinta net dans son esprit, c’était Kaede, l’ami de Kazumi ! Kazumi, elle ne l’avait pas oublié, elle se souvenait encore du temps où elle disait que c’était son amoureuse.


"- je suis Kaede… Tu te rappelles de moi ?"

« - Mais bien sûr, Kaede, l’ami de Kazumi c’est ça ? »

C’était hallucinant, limite invraisemblable qu’elles se retrouvent ensemble quatorze ans plus tard. Elle était tout de même contente de la revoir, ça faisait plaisir de revoir une personne de son enfance, elles n’étaient pas amies, mais bon elles se connaissaient par le billet de Kazumi. Kazumi … ça faisait aussi longtemps avec lui. Faudrait peut-être qu’elle le rappelle un de ces jours, histoire de savoir où est-ce qu’il était et ce qu’il devenait après quatorze ans de séparation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaede

avatar

Nombre de messages : 19
Age : 27
Péché : L'orgueil
Vertue : La modération
Date d'inscription : 25/06/2007

MessageSujet: Re: - Boulette Fleurie ? Are You Here ? xD   Jeu 28 Juin - 19:49

Kaede avait fait mine d’ignorer Venda mais cette dernière avait piqué au vif toute son attention en déclinant son identité. Même si le nom de « venda » n’était pas très répandu dans le monde, il devait il y en avoir quand même un assez grand nombre. Si jamais c’était la bonne Venda, se serait un vrai miracle, le genre de chose qu’on voit dans les film ou dans les romans. Elles n’avaient jamais était vraiment amies ou plutôt elles ne l’étaient pas. C’était kazumi qui servait de pont entre les deux filles car il était liait à toute les deux mais il avait préféré une plus que l’autre. Et cette autre était Kaede. Kaede n’en a jamais voulu à Kazumi et n’avait par ailleurs jamais jalousé Venda. Car Kazumi était juste un ami et parce que Venda ne représentait rien à ses yeux. Mais pour Kazu, Venda était le monde entier c’est pour cela que Kaede voulait l’aider.
Après le départ de Venda, Kazumi était tomber dans une grande dépression et peut être est-ce de la que lui vient ce penchant pour ce qui ai des relation sexuel. Le nombre de filles qu’il fréquentait ne faisait qu’augmentait au fil du temps. Mais Kazumi n’était pas seule, il avait encore Kaede et quand il s’en rendit compte ce fut elle sont point d’accroche. Malheureusement, Kaede avait finit par partir elle aussi… Kazumi s’est retrouvé tout seule et c’est à cause de cela qu’il est parti à la recherche des deux filles. Mais il n’en a trouvait qu’une et ce n’était pas la bonne, c’était l’amie et pas l’amoureuse. Il était certainement content mais en aucun cas heureux…
Alors, si c’était la bonne Venda, Kazumi serait heureux. Il ne manquerait plus que se soit réciproque entre Kazumi et Venda… Mais avant cela, il fallait que Venda accepte de voir celui-ci mais s’il le fallait, Kaede voulait bien l’amenait à lui, même si elle devait traîner Venda derrière elle. La preuve que même si Kaede était orgueilleuse, elle n’avait pas un cœur en pierre.


"- je suis Kaede… Tu te rappelles de moi ?"

Kaede avait plongeait son regard dans celui de Venda et dans un folle espoir avait commençait à espérait. Elle allait être ridicule si la personne à qui elle adressait cette question n’était pas la bonne… Alors quoi ? Tant pis ? Elle ne devait pas s’inquiétait pour Kazumi, vu comment il était, il devait encore être en compagnie d’une fille ou deux sans se souciait de rien, comme d’habitude. Mais peut-être que parce que c’était une œuvre d’art comme il n’y en avait de rare, parce que c’était un objet inaccessible… Pour cela, les filles avaient sans doute souhaité l’avoir. Car on souhaite toujours ce qu’on n’a pas et c’est souvent quelque chose qui est hors de notre porté.

"- Mais bien sûr, Kaede, l’ami de Kazumi c’est ça ? "

Non… Impossible ! C’était vraiment Venda ! Cette jeune femme que Kazumi avait cherchée était devant ses yeux. Par où commencer ? Que pouvait-elle dire ? Elle était encore muette d’émotion. Muette devant cette chose extraordinaire qui se passait. Kaede avait raté Venda de peu. Combien de fois avait-elle hésité à prendre cet appartement ? Et même tout à leur, elle voulait sans aller !

"- Oui... c’est sa…"

Finit-elle par articuler. Rien ne lui venait d’autre alors… Que pouvait-elle bien lui demandait ? Est-ce qu’elle devait rentrer dans le vif du sujet ? Mais celle que Kazumi avait aimé ne devait pas être la même, celle qu’il avait aimé se trouvait à des années lumière. Celle que Kaede voyait n’était autre qu’une jolie jeune femme et non une mignonne petite fille. Il y avait beaucoup d’écart. La jeune femme ne devait pas avoir la même psychologie que celle d’antan. Mais qu’importe après tout, c’était Venda.

"- Venda… est-ce que tu veux revoir Kazumi ?"

Voilà une autre question directe qui exposait bien la fond de sa pensée. Comme sa Venda ne pourra pas batifoler. Kaédé était comme ça, elle n’était pas du genre à tourner autour du pot pour noyer le poisson.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lorna Hana
Smile and wait ~ Calme
avatar

Féminin Nombre de messages : 123
Age : 24
Péché : La Gourmandise
Vertue : Le Calme
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: - Boulette Fleurie ? Are You Here ? xD   Jeu 28 Juin - 20:19

Quatorze ans c’était écoulé depuis qu’elle était parti de l’Angleterre sans donner de signes de vie à quiconque, pas même à Kaede ou encore moins à Kazumi. Elle repensait à ce jour-là ... le jour où son père l'avait séparé de son frère jumeau Night et de sa mère. Elle voyait le visage de son frère et sa mère qui pleurait aux genoux de son père qui emmenait sans pitié Véra et sa nouvelle femme, l'assistante sociale qui s'était occupé de trancher chez qui elle vivrai et qui l'avait séparé de son frère. Toute sa haine, elle l'avait mise sur le dos de cette femme qu'elle détestait tellement.. Elle avait tant haïe son père et sa belle-mère. C’est ainsi que sa famille a cessé d’exister. Mais le fait de vivre dans une famille aussi unie ne faisait que fendre son cœur en plus profondément. Elle n’arrivait pas à prendre de repas avec eux, elle souffrait dans cette maison tout autant qu’à l’extérieur. Alors elle s’enfermait dans sa chambre. C’est dans ses moments là que surgissaient sa colère, sa haine et sa tristesse. Contre elle-même et ses parents. Qu’est-ce qui n’allait pas ? Qu’elle faute avait-elle commise ? Est-ce que dès le début tout cela avait été inévitable ? Devait-elle reprocher sa propre naissance ? Et a chaque fois qu’elle se perdait dans ces questions sans réponses, Kazumi apparaissait. Il l’amenait dehors, il parlait de tout et de rien. Ils mangeaient ensemble, Kazumi venait souvent en sa demeure. Ces moments-là, elle ne les détestait pas, quand elle était avec Kazumi, elle n’était pas mal à l’aise. Kazumi est garçon bizarre mais il est gentil, elle allait finir par tomber amoureuse de lui. Amoureuse … elle l’était déjà ? Non, ce n’était pas bien, une fille comme elle, cette manière d’aimer est malsaine. Pourtant, elle l’aimait, elle ne pouvait rien faire sans lui. S’il n’était pas là, elle était angoissée … elle ne voulait que lui. Il était son soutien, elle dépendait de lui, elle le voulait, elle le voulait tout de suite et son désir grandissait de plus en plus.

Mais cette manière d’aimer allait peut-être le détruire un jour, si Kazumi la détestait et disparaissait de sa vie ? Elle n’arrivait plus à être raisonnable car elle l’aimait trop, elle savait que cette situation était mauvaise, mais elle ne pouvait plus le quitter. Elle était si tordue à ses yeux … pourquoi n’arrivait-elle pas à se comporter naturellement ? Même si elle avait sa main dans la sienne, même si leurs deux corps s’enlacent … elle de désirait de plus en plus et ça lui faisait peur. Et rien que de penser que son père allait l’apprendre un jour, la terrifiait plus que tout … Mais pourquoi ? Comment était-il au courant pour leur relation ? Quelqu’un les avaient vus ? Ou bien quelqu’un à … ? Elle avait peur de son père, elle ne pouvait le désobéir, ses paroles, ses gestes … ça la pétrifiait inévitablement. Tout d’un coup, Venda se rappela de l’accident de la tour deux ans auparavant et des paroles de son père : « On n’as plus besoin de toi ! » Une seule phrase qui avait cassé son esprit en mille morceaux. Mais Kazumi l’avait désirée, il y avait quelqu’un qui la désirait, elle que personne ne voulait … ça a suffit à la rendre heureuse ! Elle a été heureuse, elle était rassurée mais maintenant tout était fini, cette fois-ci, c’était à son tour d’être heureux. Elle le libérera d’elle, de son père et de toutes ces contraintes. Elle voulait le libérer et lui dire : « Kazumi, ton vrai bonheur se trouve dans un endroit plus vaste tu le sais ? » Cet endroit, elle le cherchera et le trouvera même si pour cela elle devait rester seule, ça suffira à la rendre heureuse …


"- Oui... c’est sa…"

La voix de Kaede la sortit littéralement de ses songes les plus profonds de son âme. Venda se gratta la tête et sourit à Kaede. Elle entra et ferma la porte pour venir s’asseoir en face d’elle. Elle n’arrivait pas à croire qu’elle tombait comme ça, par hasard sur elle. Elle se demandait comme allait Kazumi, il avait du l’oublier après tout. Avec ses penchants sexuels bizarres et toutes les filles qu’il se coltinait à ses pieds, c’était fort probable. Mais la question de Kaede l’étonna plus que tout ? Si elle voulait le revoir … euh oui, mais pourquoi cette question subitement comme ça ?


"- Venda… est-ce que tu veux revoir Kazumi ?"


« Euh oui … mais pourquoi tu me demande ça ? Il est en Angleterre il me semble non ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaede

avatar

Nombre de messages : 19
Age : 27
Péché : L'orgueil
Vertue : La modération
Date d'inscription : 25/06/2007

MessageSujet: Re: - Boulette Fleurie ? Are You Here ? xD   Ven 29 Juin - 21:29

« Euh oui …»

Kaede l’observa un moment, Venda voulait le revoir mais elle se demandait si celle-ci n’avait jamais essayé de reprendre contacte avec Kazumi. Elle n’avait rien à faire, c’était Kaede la clé qui aller lui ouvrir la porte menant à Kazumi… Mais Pourquoi Venda n’avait-elle jamais donné aucun signe de vie ? Pourquoi n’y a-t-elle jamais songé ? Venda ne voulait peut être pas chercher mais être trouvé… Testait-elle les sentiments de Kazumi ?

Kaede avait vu sombrer Kazumi chaque nuit un peu plus, lui qui partait au loin chercher la chaleur d’une femme inconnue, corrompue de vice, tombant dans son interminable délire à la recherche d’un plaisir malsain. Kaede n’avait eu que ses yeux pour regarder, incapable de faire quoi que se soit. C’est là qu’elle avait compris comment c’était dur que d’être complètement désœuvré face à la situation sans rien pouvoir faire. Un morceau de papier avec quelques tracer d’encre de la part de Venda aurait pourtant suffit à tout changer. Lorsque Venda était encore en Angleterre, Kazumi n’avait de cesse de lui rendre visite, prétextant qu’elle avait besoin de lui. Il avait toujours était la pour elle. Mais le jour ou il avait eu besoin d’elle, ou était-elle ?
Kaede se rappelait de la haine incommensurable qu’elle avait portée à Venda. Elle avait été étonné de pouvoir être capable d’haïr quelqu’un qui ne la connaissait presque pas et qu’elle-même ne connaissait pas mieux. Mais le temps avait mis son grain de sel et Kaede avait finit par oublier. Mais même si elle se rappelait de cela aujourd’hui, elle ne voulait pas refaire surgir se sentiment qui l’avait longtemps fait souffrir. La haine ne fait qu’engendrer la haine et elle ne voulait pas se faire détester par une personne de plus. Ses lèvres s’étirèrent dans une triste pantomime. C’est vraie, elle pouvait comptait sur ses doigts le nombres de personne qui l’aimait mais le nombre de personne qui la détestait… combien ? Il y en avait tellement que sans était incalculable. Mais pour une raison qui lui restait obscure, cela lui était égal…
Oui, Kaede avait oubliait du tout au tout. Elle ne l’avait pas compris. La beauté est la malédiction de ce monde. Sa propre beauté la consumait et la détruisait. Que ferait-elle une fois qu’elle aurait perdu sa beauté ? Elle avait déjà perdu l’amour que lui porté bon nombre de personne... Mais il lui restait encore l’amitié, même si le fil qui partait de là n’était tenu que par une personne, Kazumi…

Kazumi avait eu besoin d’elle, même si elle n’avait rien pu faire pour lui. Elle avait été son point d’accroche. Elle lui avait été importante même si le degré d’attachement n’était pas comparable à celui qu’il portait à Venda. Kaede l’avait eu pour elle seule pendant un assez long moment. Mais maintenant, elle allait relâcher cet oiseau qu’elle avait convoité jusqu’alors, pour le renvoyer dans les bras de sa bien aimé. Kaede se précipité elle même vers l’abandon, la solitude. Se sera comme avant, il accourrerait à chacun de ses appelles. Déjà que Kazumi et elle ne se voyait pas si souvent, il s’éloignerait à un stade ou elle ne pourra plus l’atteindre… car quand Venda est là, Kazumi n’a d’yeux que pour elle. Kaede voulait maintenant le garder jalousement, comme un objet précieux à l’abri des regards. Elle était orgueilleuse mais pas égoïste, elle le savait et s’évertuer à se conduire comme tel. Mais Que ferait-elle si elle le perdait ? Il n’était pas aussi important que sa propre personne mais il était important. Mais Kazumi ne lui appartenait pas, elle n’avait aucun droit de possession… Pourtant, elle aimerait qu’il soit comme son miroir, un objet qu’elle pourrait amener ou elle voudrait, qu’elle astiquerait tout le temps pour qu’il soit plus brillant de jour en jour.
Kaede baissa légèrement sa tête, ce qui eut pour conséquence, le voilement de son regard par sa longue frange. Sa seule pensait fut qu’elle ne voulait pas perdre son seul ami… Tant pis si elle était l’être le plus ignoble sur terre, elle ne voulait pas céder Kazumi… Au diable sa conscience, c’était son cœur égoïste qui parlait.


<<…mais pourquoi tu me demande ça ? Il est en Angleterre il me semble non ? »

"- Non… Il est parti a ta recherche et est même dans cette ville…"

C’était comme si quelqu’un avait pris possession de son corps et parler à sa place car ce n’était pas ce qu’elle voulait dire. Non, elle aurait voulut mentir lui dire qu’il y avait belle lurette qu’il l’avait oublié depuis qu’elle l’avait abandonné. Mais les mots qui blessent, ces mots qui tourné en rond dans sa tête, elle n’arrivait pas à les prononcés. Elle n’en avait certainement pas la force, pas la méchanceté qu’il aurait fallu… Pourtant, elle l’aurait souhaité…

"- J’ai… son numéro de portable…"

S’entendit-elle prononcé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lorna Hana
Smile and wait ~ Calme
avatar

Féminin Nombre de messages : 123
Age : 24
Péché : La Gourmandise
Vertue : Le Calme
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: - Boulette Fleurie ? Are You Here ? xD   Sam 30 Juin - 16:05

Venda venait de dire qu’elle voulait revoir Kazumi. Mais elle ne savait plus où elle en était. En si peu de temps, elle venait de retrouver une connaissance du passé et cette connaissance lui annonçait que son amoureux d’enfance avait quitté son pays natal pour la rechercher après de nombreuses années. Elle était pourtant persuadée qu’il l’avait oublié dans les bras d’une fille bien plus jolie et bien plus gentille qu’elle. C’était normal qu’elle ait cette pensée, luxurieux comme il était à a peine cinq ans, il parlait de sexe et de fantasmes.

Venda avait été contraint de partir loin de Kazumi, lui donnant aucunes nouvelles d’elle. Son père l’avait emmener de force au Japon la séparent de sa mère et de son frère. Elle n’imaginait pas et connaissait pas les sentiments qu’avaient ressenti Kazumi … mais quoi qu’ils fussent, elle en était désolée. Elle non plus n’avait pas supporté de vivre loin de lui. Elle n’était pas en âge de pouvoir lui écrire des lettres quand elle fut emmenée. Mais en grandissant, elle avait cherché au près de sa belle-mère le moyen de le contacter. Fourbe et cynique comme elle était, elle refusait qu’elle reprenne contact avec lui. Pourtant, elle allait souvent la supplier à genoux pour lui demander sa clémence pour contacter Kazu’. Durant tant d’année, sa belle-mère la voyait pleurer à ses pieds, rictus aux lèvres, jusqu'à ses 17 ans. Elle demandait des faveurs à Sally, sa belle-mère malgré quelques gifles qu’elle recevait plus rien n’avait d’importance à ces yeux. Elle voulait juste le revoir, revoir ses yeux saphirs, son doux sourire qui lui embaumait le cœur ; C’était ça son souhait, juste le revoir même si elle devait cacher ses sentiments pour que son souhait aboutisse. Et c’est pour cela qu’elle était partie voir son père pour le supplier mais très rapidement la conversation dégénéra et son père en vint carrément aux mains pour l’achever d’un coup de maître.
Ce qu’elle regrettait tout ça ! Pourquoi n’avait-elle pas pensé à prendre les coordonnées de Kazumi ? Tout cela aurait été plus simple non ? Elle se détestait tellement d’avoir été aussi bête. Ses lèvres s’abaissèrent créant ainsi une expression mélancolique sur son visage qui quelques instants auparavant dépourvue d’expression. Lorsque Kaede lui avait demandé si elle voulait revoir son bien aimé, son cœur s’était emballé dans une danse infernale. Evidemment qu’elle voulait le revoir.

Elle n’attendait que ça. Mais pourtant, elle n’avait pas été si fidèle envers lui. Elle avait flirté avec de nombreux hommes malgré ses sentiments dont Areru au passage même si elle n’avait pas été jusqu’au bout pour une raison inconnue. Elle comptait sur le temps pour l’aider à l’oublier. Elle avait voulu s’éloigner et oublier ce qu’il restait de leur histoire. Et avancer pour commencer, de nouveaux jours sans lui. Elle ne savait pas se dévoiler et ne faisait que se cacher en croyant pouvoir surmonter tous ces moments partagés à deux. Les larmes de Kazu’ lui ont permise de découvrir qu’elle n’était plus la même aujourd’hui. Et tant pis si elle avait tord elle sait qu’ainsi son âme n’est plus disposer à souffrir. Elle n’as plus envie de faire semblant, tout simplement, laisser agir le temps. Les larmes de Kazu’ lui montraient la détresse à venir, un mal qu’on ne souhaite pas à son pire ennemi. Et qu’importe les raisons, la vie ne devrait pas devenir une prison. Ses larmes cessent et enfin elle caresse l’idée de s’excuser. Elle avoue qu’elle a des sentiments mais elle comptait sur le temps pour l’aider à l’oublier.


"- Non… Il est parti a ta recherche et est même dans cette ville…"

Cette réponse, était la goutte d’eau qui fit déborder le vase. Venda sentit couler une, puis deux et plusieurs larmes. Elle ne pouvait déterminer si c’était des larmes de joie ou encore de tristesse. Mais une chose est sûre : c’est qu’elle allait pouvoir le revoir et elle en était heureuse. C’était comme si elle venait de renaître après quatorze ans de sommeil. Elle ne pouvait pas imaginer à quel point il avait dû la chercher et maintenant qu’il l’avait retrouver, elle avait comme une pierre dans la gorge. Il avait dû souffrir, juste pour elle. Et … elle en culpabilisait. Pourtant elle était heureuse, ma sa culpabilité était plus forte que son ravissement.


« Ah … je vois … »

Sa voix s’éteignit dans sa gorge laissant un grand silence. Que pouvait-elle dire de plus ? Elle ne savait pas quoi penser alors dire quelque chose était mission impossible. Elle ne savait vraiment comment réagir à tout cela. Mais elle avait une folle envie de courir et d’aller le chercher dans toute la ville. Ni la pluie, ni le vent, ni la neige ne pouvait l’arrêter. Elle voulait le revoir coûte que coûte.

"- J’ai… son numéro de portable…"

Venda releva la tête comme avec une lueur d’espoir dans les yeux. Elle allait pouvoir lui parler. C’était formidable, elle allait pouvoir entendre sa voix … et discuter avec lui et rattraper ainsi ses quatorze ans de perdus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaede

avatar

Nombre de messages : 19
Age : 27
Péché : L'orgueil
Vertue : La modération
Date d'inscription : 25/06/2007

MessageSujet: Re: - Boulette Fleurie ? Are You Here ? xD   Sam 30 Juin - 22:46

"- Non… Il est parti a ta recherche et est même dans cette ville…"

Kaede avait prononçait ses mots sans pesait le pour et le contre, sans pensait au répercussion que cela pouvait engendrait sur Venda, sans vraiment même les pensées... Mais a peine avait-elle achevé de parler que des larmes embuèrent le regard de Venda. L’émotion avait étreinte le cœur de la jeune femme qui n’en finissait pas de hoqueter dans un long sanglot. Une goutte perla de ses longs cils, puis dans un battement, roula le long de sa joue pour finir le trajet en s’échouant sur ses lèvres, puis se fut une rafale, un torrent de larmes jaillissant de ses yeux mordorée. Venda n’en finissait plus de pleurer, comme si elle avait contenu dans son frêle corps des mers de tristesse, des mers intarissable dans lequel on pouvait s’y noyait à travers son regard.
Mais Kaede n’appréciait guère cet excès d’émotion, elle trouvait ça laid : une fille, une fille qui pleure… Kaede haïssait pleurer. Quand elle pleurait, sa vision se brouillait, ses yeux rougissaient et une douleur aviver, sa voix s’enrouer et son nez prenait une maudite teinte couleur vermeille… C’est pour cela qu’elle n’aimait pas pleurer, parce que cela l’enlaidissait, parce que l’on pouvait témoigner cela comme un signe de faiblesse.


« Ah … je vois … »

Venda devait être dérouté par cet évènement, peut être était ce à cause de cela qu’elle n’arriva à dire que quelque mot inutile, elle aurait très bien pu ne rien dire, cela aurait était identique. Venda commençait à agacer Kaede qui ne comprenait pas le sens de ses complaintes. Ce devait être l’une des plus belle chose qui lui arriver alors pourquoi ? Vu comment celle-ci pleurait, ces larmes devaient être retenu depuis bien longtemps déjà. Mais n’était-ce pas à cause d’un quelconque malheur dont Kaede n’avait jamais eu aucun acte ? Kaede ne savait rien du passé de la jeune femme et s’en fichait éperdument. Mais le fait de la voir pleurer de cette manière l’énervait au plus au point. Si ce n’était pas des larmes de tristesse mais uniquement celle de l’ivresse de sa joie, qu’elle se calme. Son bonheur ne faisait le bonheur de personne, cela ne servait à rien de l’exhiber aux yeux du monde entier surtout devant ceux de Kaede qui continuait à la regardait d’un œil vide. Mais il fallait le dire, elle aussi avait été euphorique quand elle avait revu Kazumi même si elle avait hésiter entre prendre ses jambes à son cou ou aller le rejoindre lui.

"- J’ai… son numéro de portable…"

Kaede s’approcha de son chevet et saisit son portable, elle appuya sur quelque touche, le nom de Kazumi était répertorié. Non, elle n’avait même pas besoin de chercher son numéro, elle le connaissait par cœur, même ses doigts filaient naturellement vers les touches a composé. Mais n’allait en aucun croire qu’elle ai songer à l’apprendre mais vu qu’elle n’avait que deux, trois numéros dans son portable, c’était facile à retenir…
Kaede allait appuyer sur la touche d’appelle quand elle s’arrêta d’un geste brusque. Un éclair traversa son esprit et l’éclaira d’une seule penser : Kazumi allait venir mais… elle ne lui avait pas donner sa nouvelle adresse !
Tant pis, elle ne voulait pas voir sa tête de toute façon mais quoi qu’il en soit, il fallait bien qu’elle passe son mobile à Venda. Et si cette dernière l’appelait, forcément kazumi volerait ici sur le champ. Kaede ne savait même plus si ses sentiments étaient animaient par de l’hypocrisie ou autre… au fond, elle ne voulait pas voir Venda dans les bras de Kazumi… Mais elle n’était même pas sur de vouloir voir Kazumi, elle voulait à la fois le voir et à la fois le terrer au fin fond de sa mémoire…


"- Tiens."

Kaede tendit son portable à Venda puis voyant l’état dans lequel celle-ci avait mis son visage, elle fouilla dans sa poche pour lui tendre un mouchoir de sa main libre.
Cette situation lui rappela étrangement une similaire dans son enfance… C’était elle qui était assise à pleurer toutes les larmes de son corps. Ce jour là, Kazumi l’avait surprise et lui avait dit qu’elle était moche, ses larmes ont redoublé d’ampleur et il s’était mis a s’agité dans des gestes désordonné pour essayé de la faire rire. Elle n’avait finit par rigoler que quand celui-ci c’était retrouvé le derrière en l’air, le nez contre le sol après avoir essayé de mimer un animale. (Je vous laisse le soin de devinez lequel… Venda sa doit te rappeler quelque chose XD) Quand Kaede avait souris, il lui avait dit que c’était la qu’elle était la plus belle… et elle avait continuait a sourire en le traitant d’idiot…
Ce souvenir extirpa à Kaede un petit sourire dans un coin de ses lèvres et elle revint au même moment à la réalité. Elle n’avait pas vu Kazu depuis un moment mais si elle se fiait à ce qu’elle avait entendu tout à l’heure, il devait s’en porter à merveille. Mais quel était donc son problème à Kazu ? Il ne s’intéressé qu’aux femmes et au plaisir qu’il pouvait en soutirer. Même en perdant la plus chère à ses yeux, il ne cesse de les côtoyer par centaines. Il devrait changer ses habitudes à moins que cela ne soit égal à Venda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lorna Hana
Smile and wait ~ Calme
avatar

Féminin Nombre de messages : 123
Age : 24
Péché : La Gourmandise
Vertue : Le Calme
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: - Boulette Fleurie ? Are You Here ? xD   Dim 1 Juil - 16:04

"- Non… Il est parti a ta recherche et est même dans cette ville…"

Lorsque ces mots franchirent le seuil de la conscience de Venda, cette dernière perdit littéralement son sang froid, sa sérénité, qui est pourtant sa vertu. Sans qu’elle ne s’en rende compte un effluve de larmes effluaient de ces cils pour aller s’abattre au sol dans un cycle synchro. Elle ne fait que pleurer en silence, sans hoqueter (>.<. Cette phrase avait été le déclanchement de ses larmes inexplicable. Venda ne parvenait pas à trouver le pourquoi de ses larmes. Elle était à la fois heureuse et soulagée : Kazu’ aussi avait tout fait pour la retrouver. Cela lui réchauffait le cœur, une douce sensation de soulagement s’était installée. Une vague chaude de bonheur l’enveloppa durant l’espace d’un instant. Ce soulagement était fort probablement la raison pour laquelle elle pleurait en silence. Ses yeux étaient rouges, son nez vermeille mais sans plus ! Oui, sans le suppléant morve xD ! Cela faisait depuis bien longtemps qu’elle n’avait pas pleurer. Avec le traitement qu’elle a reçu durant son enfance, elle était devenue froide, voir même stoïque. Ce qui explique parfois ses attitudes et ses réactions indifférente envers des personnes comme Areru lorsqu’il lui avait avoué qu’il volait coucher avec elle ou qu’il lui avait aussi annoncer qu’il avait une copine dont il était fou amoureux ; alors qu’ils flirtaient tous les deux, infidèle va ! -.- xD Puis lorsqu’elle reverrai Kazumi que se passerai-il ? Allait-elle lui dire cette phrase qui allait briser ses chaînes ? Et ainsi lui permettre de nager dans l’océan le plus bleu et dans les nuages les plus éclatants. Pour ainsi voler de ses propres aile vers les cieux, tous les deux, main dans la main, relié par le fil rouge ?


« Ah … je vois … »

En prononçant ses mots, elle avait cessé ses lamentations taciturnes essuyant ses yeux d’un revers de main comme si elle balayait une mouche d’un bref geste de la main. Ces mots avaient certes rien à faire là, mais elle avait dit cela pour ne pas donner à Kaede l’impression de la zapper complètement. Elle était complètement dépistée, elle ne savait plus quoi concevoir de tout ça. Elle qui pensait que Kazu’ qui serait encore amoureux d’elle ne serait qu’un rêve de gamine, elle percevait que ce doux rêve se réalisait sous ses yeux ébahis. Elle avait tellement espérer un jour avoir l’occasion de lui parler, grâce à Kaede, cette espérance était sur le point de se réaliser. Venda ne savait pas trop quoi dire pour la remercier. D’autant plus qu’elle avait pleure, ce n’était pourtant pas probe d’elle. Alors pourquoi ? Pourquoi Kazumi était le seul à la faire sortir de ses gons et à la déraillée ainsi avec un seul regard, un seul sourire ? Pourquoi avait-il le don de la mettre dans tous ses états alors que personne n’y parvenait ? Et surtout, elle qui détestait l’amour … pourquoi l’aimait-elle lui ? Elle avait flirté dans les bras de nombreux hommes, pourquoi n’avait-elle pas craquer sur l’un d’eux ? Pourquoi avait-elle jeté son dévolu sur un luxurieux qui passait son temps à vouloir détacher les strings d’autres femmes ? Personne ne pouvait la sauver de cette passion qu’elle éprouvait, ce désir charnel de le posséder. Elle le désirait plus que tout … et elle l’aimait à la folie.

"- J’ai… son numéro de portable…"

Venda releva la tête en regardant Kaede s’approcher de son chevet et saisir son portable. Venda la regarda taper les compositions du numéro, elle le connaissait de tête ? Venda sortit à son tour son LG Chocolate Black, et alla dans son répertoire bien remplie contrairement à celui de Kaede. Elle avait mis le nom de Kazumi pour un jour pouvoir y mettre son numéro. Son nom comportait un symbole à côté, un cœur rose : il avait été classé dans la catégorie « Low Tension ». Trop de tension … qui lui faisait battre le cœur à cent à l’heure. Il était le seul du groupe, le seul à la faire frémir quoi ! xD Elle regarda Kaede qui s’était stoppé net en restant immobile. Venda lui lança un regard perplexe se demanda bien ce qu’elle avait encore. Si elle ne voyait pas au plus vite Kazu’, plus rien de lui donnerait envie, elle sombrerait dans une folie démentiel (façon de parler) laissant son cœur en sursis. Elle se souvint soudainement d’un rêve qu’un jour elle avait fait étant petite. Elle était émoustiller dans son lit quand elle se mit à rêver de Kazumi : il lui faisait face, son visage avait une expression d’une intense mélancolie et il la regardait dans les yeux en lui disant d’un langage soutenue, comme si il était un grande personne, il parlait comme un adulte et ça c’était très bizarre pour Véra.


REVE DE VENDA


« Chérie, de nous, je n’avais aucun mauvais souvenirs, pourquoi nous somme nous quittés ? »

Et Véra se voyait aussi petite qui lui parlait avec le même langage soutenu :

« Pourtant, nous avions tout pour construite un bel avenir, pourquoi nous sommes nous laissés ? »

« Pourquoi tu m’as délaissé ? »
« Pourquoi ton cœur à céder ? »
« Pourquoi tu n’est pas rester ? »
« Pourquoi … »

« Cette nuit, pense à moi. Cette nuit, souviens toi. Cette nuit, regarde moi.»
« Chéri, de nous, je n’ai aucun mauvais souvenir, pourquoi nous sommes nous quittés ? »
« Nous qui ne rêvions que pour un jour pouvoir devenir les amants de l’éternité.»
« Pourquoi ton cœur à céder ? »
« Pourquoi … »

FIN DU REVE DE VENDA


"- Tiens."

Kaede la fit revenir à la réalité en lui tendant son portable et un mouchoir. Véra la remercia d’un sourire amical. Elle prit le téléphone et colla le combiné à l’oreille tout en essuyant ses yeux qui étaient encire un peu humides d’eau. Venda commença à entendre le bip d’attente quand tout d’un coup, une voix masculine et grave répondit. Venda commença à perdre ses moyens, que faire ? Elle respira un grand coup et se jeta à l’eau la tête la première et le cul à l’air. xD Elle avait mis le haut parleur comme ça Kaede pouvait entendre la conversation.

- Allô Kazumi ?
- Ouais c’est qui ?
- Euh … je suis une amie d’enfance et …
- Ahaa ! C’est toi Fanny ? tu m’appelle car t’en reveut encore de mes soirées chaudes c’est ça ? Petite Cochonne !
- Ah euh non … c’est pas ça !
- Bah tu me veux quoi alors ?
- Je ne suis pas Fanny
- Bah t’es qui alors ?
- Je suis Venda … tu te souviens ?
- …

Un silence s’installa, et Venda ferma les yeux en passant vivement le téléphone à Kaede. Non, elle n’arrivait même pas à se présenter, elle passait donc le téléphone à Kaede. Elle voulait reprendre un peu ses esprits.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaede

avatar

Nombre de messages : 19
Age : 27
Péché : L'orgueil
Vertue : La modération
Date d'inscription : 25/06/2007

MessageSujet: Re: - Boulette Fleurie ? Are You Here ? xD   Lun 2 Juil - 16:06

(je me suis vengée mouhaaaa Twisted Evil)

"- Tiens."

Vénda pris le téléphone et accepta le mouchoir en la remerciant, sans oublier de gratifier le tout d’un sourire. Venda était jolie après tout… Mais c’était sur : moins que Kaede.
Venda colla l’appareil contre une de ses oreilles puis inspira profondément comme si elle allait faire le grand saut.
Mais pour elle ne savait qu’elle raison, Venda mis le haut parleur pour qu’elle puisse aussi entendre la conversation. kaede n’avait nullement envie d’écouter leur émouvante retrouvaille. Mais peut être que Venda avait voulut faire cela par simple convenance, pour ne pas partir ailleurs en laissant Kaede ou pour ne pas que Kaede se sente gênée en la regardant parler… Enfin peut être que c’était parce qu’elle n’arrivait pas à gérée de pouvoir parler seule à seule avec lui et avait laissé Kaede comme porte de secours. Elle pourrait donc si échappait quand elle voudrait. Au pire des cas, Venda n’avait besoin que de rendre le mobile à Kaede, mais pour ce qui ai de « témoigner » en sa faveur, c’était à Kaede d’en décider.


- Allô Kazumi ?
- Ouais c’est qui ?
- Euh … je suis une amie d’enfance et …
- Ahaa ! C’est toi Fanny ?

Kaede se tourna vers Venda d’un geste vif. Kazumi l’imbécile, Kazumi l’abruti ! Comment pouvait-il confondre la femme de sa vie avec une quelconque prostitué du coin ?! Fanny… Kaede avait bien trop entendu ce nom sortir de la bouche de Kazumi pour oublier. Fanny une amie d’enfance ? Il voulait rire ?! C’est comme s’il mettait Kaede au niveau de cette dévergondé ! S’il surnommait toutes les filles qui l’avaient accompagner dans ses délires sexuel dans son enfance des « amie d’enfance » qu’était-elle vraiment pour lui ?
Mais combien de fois l’avait-elle rembarrer parce qu’il parlait trop de ces nuits avec Fanny ? Elle avait du carrément le menaçait pour qu’il n’en parle plus en face d’elle.
Mais il faut dire que Kaede ne rougissait plus devant les obscénités que n’importe quel homme pouvait déblatérer. Kazumi l’avait complètement vacciné contre toute les perversité du monde. Si pour chacun de nous, un livre pouvait définir notre vie, celui de Kazumi serait bien sur un livre d’éducation sexuel ou de pornographie pur.


- tu m’appelle car t’en reveut encore de mes soirées chaudes c’est ça ? Petite Cochonne !

Kaede leva les yeux vers le ciel d’un air excédé puis se passa une main dans les cheveux. La boulette du siècle… C’était impossible de faire pire. Ou était passé le Kazumi qu’elle connaissait ? Etait-ce à cause de la nuit ? Cela le transformer en une bête assoiffer de sexe. Mais il se laissait rarement, non quasiment jamais aller de cette façon. Il était fine mouche d’habitude. Beau menteur, beau parleur. Il savait cacher son jeu et ne montrait quasiment jamais cette partie de lui… Il fallait qu’il relâche son masque comme par hasard devant Venda. Le jour de leur retrouvaille en plus. Quand tous cela sera terminé, Kaede en profiterai pour lui rappelait sa boulette à chaque fois qu’il l’embêterait, il finirai bien par mourir de honte si elle le lui rappelait sans cesse. (mouhaaaa) oui, ce n’était pas vraiment le moment mais vu qu’elle avait pu trouver quelque chose qui pouvait le rabaisser, elle voulait exploiter.

- Ah euh non … c’est pas ça !

Kaede était entrain de ce réjouir intérieurement que Kazumi ne soit qu’un ami. Si Kazumi l’avait aimer elle au lieu de Venda… Quelle tournure cela aurait-il pris ? Cela aurait certainement était farfelu et ça n’aurait sans doute pas duré. Parce que si kazumi l’avait confondu avec fanny, il ne s’en serait pas tirer vivant.
Enfin, il n’y avait pas que de ça. Qu’elle était donc la chose la plus précieuse pour Kaede : elle. Alors Kazumi aurait été condamné à être à la deuxième place sur le classement. Mais quoi qu’il en soit, cela est du fictif, car la réalité est tout autre : il aime Venda et est entrain de se noyer dans sa propre connerie.


- Bah tu me veux quoi alors ?

Il y avait déjà une once de désintégrer dans sa voix. C’était vexant de voir à quel point il pouvait être désintéressé si les dires ne concernaient pas son objectif principal.

- Je ne suis pas Fanny
- Bah t’es qui alors ?

Kaede se demandait bien se que devait ressentir venda, ne pas être reconnu par celui qu’elle a longtemps perdu…
kaede se rappelait que les rares fois ou ils étaient tout les trois : Venda, Kazumi et elle. Aussi loin qu’elle s’en souvienne, Kazumi savait déjà à cette époque trouvait les bon mots avec les filles. Mais c’était mignon de voir qu’il perdait complètement son assurance devant Venda. Il parlait déjà de son penchant qui est maintenant une obsession mais se retenait toujours de ne pas trop en rajouter pour ne pas dégoûter Venda. Il n’était lui-même en partie que devant Venda, un visage que Kaede ne lui avait jamais connu : quelqu’un de gentil qui s’inquiétait toujours pour celle qu’il aime… Peut être qu’il devait y avoir comme un déclic pour qu’il parle aujourd’hui de cette façon à Venda sans savoir que c’était elle. Il avait était franc avec elle, Oui son vrai visage, sa vraie nature exposait sous les yeux de Venda. Il n’y avait plus qu’à espérer que celle-ci tienne le coup et passe l’éponge. C’est vrai qu’elle ne l’avait pas vu depuis un moment, elle ne peux pas s’avoir à quelle point sa perversité à grandit…


- Je suis Venda … tu te souviens ?
- …

Un silence s’installa durant laquelle Venda, extrêmement gêner, passa le portable à Kaede pour pouvoir retrouver son self-contrôle. Kaede ne se fit pas prier et reprit l’objet que Venda lui tendait, mais à peine l’avait-elle eu entre les main qu’elle appuya sur le bouton rouge, celui d’arrêt. Kaede considérait que Kazumi l’avait autant insulté elle que Venda car Kazumi allait s’en rendre compte à un moment ou un autre : le nom de Kaede devait s’affichait dans les appelles reçu.
Quelques instant plus tard le téléphone de Kaede sonna, elle décrocha.


- Oui, Kazumi ?
- Kaede ? C’était toi ? Ne me fais plus de frayeur pareille ! J’ai cru que mon cœur allait s’arrêter !

Kaede coupa une nouvelle fois la conversation. Il n’arrivait pas à distinguer sa voix ou quoi ? Il pouvait bien comprendre que la voix qu’il avait entendu avant n’était pas la même ! La voix de Venda était bien plus aiguë que la sienne !
Elle était vexée qu’il ne la reconnaisse pas ? Eh bien oui, car sa voix à lui, elle la distingue entre mille alors que lui il confond sa voix avec celle de Venda.
Kaede alla s’allonger sur son lit, son téléphone dans une main, prenant un malin plaisir à mettre fin à chacun des appelles de Kazumi. Peut être que Venda trouvait cela comique, mais si elle était avarice, elle comprendrait la valeur du crédit.
Le téléphone était toujours mis en haut parleur et on entendait Kazumi implorait, criait, hurler puis insulter, Kaede continua inexorablement à appuyer sur le bouton rouge.


- … Kaede désolé…
- … je n’avais pas vu ton nom !
- je parlerais plus jamais de fanny !
- Putin, tu sais combien je perds de crédit par ta faute ?!


Kaede poussa un soupir à fendre l’âme : Qu’est ce qu’il était idiot lui parfois…

- C’était vraiment Venda.

Dit simplement kaede, d’une voix sérieuse, d’un ton qui se faisait sans retour. Comme toute les fois ou elle voulait le prendre au sérieuse, c’était avec une voix calme, sans irritation.

- …

Il y eu un nouveau silence. Kazumi avait du comprendre qu’il n’y avait pas d’humour la dedans, que Kaede ne plaisanter pas. Celle-ci aurait eu presque pitié, il ne s’était pas présenter sous son meilleur jour et Venda devais le mettre dans la catégorie des pervers obsédé, si ce n’est déjà fait…
Kaede se représenter sans mal son ami d’enfance, la tête dans les mains, les oreilles rouge pivoine. Tel qu’elle le connaissait, il devait être entrain de se maudire en espérant que Venda ne le méprise pas. Kaede sourit à cette pensée. Elle appuya une dernière fois sur le bouton stop puis se tourna à nouveau vers Venda.


"- Attrape."

Elle lui envoya son portable.

°Kazumi, c’est le dernier panneau stop, si tu le passes, ce sera terminé… ou plutôt… tout commence…°

"- tu peux prendre le numéro de Kazumi, il est répertorié."

Kaede regarda sa montre : 22h30. En fin de compte, elle n’aura pas pu dormir à l’heure voulue.

"- Il devrait rappelait… Tu peux me rendre mon portable demain. En attendant, j’aimerai bien que tu sortes pour que je puisse dormir."

Elle attendit que venda s’exécute avant d’éteindre la lumière de sa chambre. Elle se glissa ensuite sous les couvertures de son lit. Elle avait espérait pouvoir se noyer dans ses rêves en fermant les yeux mais… impossible. Elle avait beau se tournait et se retourné dans son lit, changer de position, rien ni fit. Elle s’en fichait et en même temps, elle voulait savoir la tournure que cela prendra entre Venda Kazumi… Est-ce qu’elle avait bien fait de mettre son grain de sel ? Après tout cela ne la concernait pas que se soit de prés ou de loin…
Et puis, C’était la faute de ce Kazumi ! s’il ne l’avait pas appeler, elle ne se serait pas réveiller et Venda ne serait pas venu dans sa chambre !
Elle n’aurait jamais du décrocher !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lorna Hana
Smile and wait ~ Calme
avatar

Féminin Nombre de messages : 123
Age : 24
Péché : La Gourmandise
Vertue : Le Calme
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: - Boulette Fleurie ? Are You Here ? xD   Mer 4 Juil - 14:12

[ Vengeance Twisted Evil Tes vengeances sont trop mineurs pour moi xD ]

Un bip, une pulsation. Un second bip, une respiration. Une voix et … Venda était toute retournée. Elle venait de prendre sa respiration comme si elle s’apprêtait à sauter du Mont Fuji-Yama. En entendant cette voix si masculine, elle paniqua et elle se mit le haut parleur par pur réflexe comme elle désirait que Kaede soit derrière elle en tant que roue de secours tel la cinquième roue du carrosse. Elle ne comprenait vraiment pas pourquoi elle perdait ainsi son les rênes de sa sérénité ; elle était pourtant calme de nature, posée ! Il n’y avait que Kazumi qui la mettait hors d’elle. Ce garçon si mignon tout pleins la faisait non seulement craquer et en plus il la mettait en chaleur ? xD Quel comble ! Venda secoua la tête pour chasser ses pensées de son esprit, et elle reprit sa respiration et dit d’une voix posée et habilement maîtrisé pour cacher toute quiétudes qui pouvait se lire sur son visage comme un lire ouvert. Rhââ tous ses atouts s’envolait en fumée quand elle avait affaire à Kazumi, Crétin va ! xD Elle l’insultait au fond d’elle mais elle était plus énervée contre elle-même de ne pas pouvoir contrôler son calme face à lui.


- Allô Kazumi ?
- Ouais c’est qui ?
- Euh … je suis une amie d’enfance et …
- Ahaa ! C’est toi Fanny ?

Fanny ? Mais qui est cette Fanny ? Sa copine ? Il la confondait à une … espèce de fille ? Venda se mit à sourire, un sourire indécis, sans vie. Elle avait pourtant espéré pouvoir lui dire … ces trois petits morts magiques qui brisent les chaînes … mais elles venaient de se resserrer automatiquement sur son cœur. L’oppressant l’âme, la faisait suffoquer et l’étouffait. Elle vit Kaede se tourner vers elle avec vivacité.
Tiens pourquoi la regardait-elle ainsi ? Elle ne savait pas pourquoi, mais une chose est sûre, elle avait été bête de penser et surtout de croire qu’il n’aimait qu’elle. C’était idiot de sa part, d’avoir cru à ses rêves qui aujourd’hui volait en fumée.
Il avait du faire sa vie en marchant dans son propre chemin. Il avait dû avoir des moments tristes, des moments heureux … mais sans elle. La preuve : cette Fanny. Il la confondait avec cette fille.


- tu m’appelle car t’en reveut encore de mes soirées chaudes c’est ça ? Petite Cochonne !

Venda continua de l’écouter profaner de telles obscénités. En les entendant cela, elle comprit sans problème que Fanny était une de ses partenaires sexuelles. C’en était trop pour elle. Il était vrai que Kazumi était luxurieux, mais à ce point ? Il avait tant changé ? C’était inconcevable pour Venda. Elle qui le connaissait si gentil, attentionné et serviable … elle le voyait comme un homme grossier, arrogant, pervers … et c’est tout ! xD Mais c’était déjà beaucoup, c’en était même trop, y a pas pire ! Comment avait-il pu changer du tout au tout ? Mais où était le Kazumi qu’elle aimait ? Le Kazumi qui l’as fait craquer ? Le Kazumi qui avait dérober son cœur aux yeux de tous ? Venda ne comprenait plus rien. De plus comment pouvait-il la comparer elle, Venda, à Fanny qui n’est qu’une … qu’une pute de rue ? Elle en était littéralement écoeurée, une envie de lui raccrocher au nez la saisit, mais elle n’en fit rien pour autant : elle au moins avait de la considération et du respect à autrui.


- Ah euh non … c’est pas ça !

Venda venait de se justifier auprès de lui. Pourquoi le faisait-elle d’ailleurs ? Il le fallait, elle voulait savoir si la mauvaise impression qu’elle avait de lui n’était que le fuit de son imagination. Elle voulait en avoir le cœur net avant de pouvoir le juger, ou de lui avoue ses sentiments qu’elle avaient tant garder au fin fond de son cœur durant tant d’années, loin de lui. Toute personne se demanderai pourquoi elle s’obstine à se faire aimer par un garçon qui ne fait que jouer avec le cœur des femmes, les prenant avec lui, les baisant pour après les remettre dans le coin de rue où il les avaient trouver. Et surtout, en faisant tout ça, il avait une femme qui résidait dans son cœur.


- Bah tu me veux quoi alors ?


Il y avait comme un soupçon d’indifférence dans la voix ce qui frappa Venda de plein fouet au cœur. Il ne l’avait pas reconnue, et de plus il s’ennuyait de sa compagnie au téléphone ? Lui rongeant ses derniers espoirs qui avait survécu à la vague de rancœur. C’était le pompon ! La cerise sur le gâteau ! Cette fois-ci, elle avait concrète de pleurer, mais ce ne fut pas le cas.


- Je ne suis pas Fanny.
- Bah t’es qui alors ?

Là c’était la chute de la falaise, Venda se mit une main nerveuse dans les cheveux, la tête légèrement penchée. Elle retenait ses larmes, se mordant la lèvre inférieure.
Les palpitations de son cœur se refaisait entendre. Ses membres étaient comme engourdis par ce choc qu’elle venait de ressentir, le message venait de traverser son cerveau et se répétait en échos dans sa tête : Il t’as oublié … Pourquoi bloquait-elle ? Fallait agir, vite ! Mais ses organes refusaient de lui obéir. Se rendant compte de sa paralysie, Venda releva la tête, l’expression du visage neutre : son stoïcisme ne la trahissait jamais par contre, elle savait manier les expressions de son visage à la perfection. Sachant se dissimuler derrière un masque qui n’est pas le sien. Reprenant peu à peu ses esprits, Venda cherchait une feinte pour lui faire comprendre que c’était elle. Peut-être dirait-elle un truc que seule elle pouvait savoir et que lui aussi connaissait. Mais quoi ? Venda n’en avait pas la moindre idée, et son cerveau qui était très engourdi, n’avait pas d’idée concrète non plus. Bon allait lui dire comme ça, direct sans tourner autours du pot, sans noyer le poisson dans son bocal xD ! Oser l’impossible ; Oser montrer son cul aux Dieux Divins xD (Un expression que j’adore xD)


- Je suis Venda … tu te souviens ?
- …

Le silence que Kazumi laissa derrière lui la fit sourire. Elle s’attendait complètement à cette réaction de sa part. Un gros blanc dans lequel Venda s’échappa en donnant le téléphone à Kaede. Cette dernière ne se fit pas prier et elle raccrocha délibérément au nez de Kazumi d’un geste ample et harmonieux xD ! Ah, elle avait donc compris ce que Venda voulait depuis un bout de temps déjà. Elle n’arrivait pas à croire, elle venait se faire insulter de pute, indirectement bine sûr, mais tout de même. Le téléphone se mit à sonner et Venda regarda Kaede qui répondit entendant la voix de Kazumi par le haut parleur :


- Oui, Kazumi ?
- Kaede ? C’était toi ? Ne me fais plus de frayeur pareille ! J’ai cru que mon cœur allait s’arrêter !

Venda n’arrivait pas y croire, et Kaede non plus puisqu’elle ne se gêna pas pour lui raccrocher une seconde fois au visage. Il l’avait aussi confondu avec Kaede ? Non mais je rêve ! Il ne reconnaissait donc pas les voix de ses amies ? Il est con ou quoi ? Kaede avait la voix grave comparé à Venda qui la sienne, était un plus aigue que la sienne, mais pas trop non plus, ça lui donnerait la nausée xD ! Celle Venda était grave, mais un peu aigue, elle était moyenne quoi, alors celle de Kaede était plus grave, bon ce n’était pas non plus un homme mais il y avait une grande différence tout de même. Fallait avoir de la merde dans les oreilles pour ne pas le comprendre tout de suite. Venda rigola ultérieurement en voyant Kaede prendre un malin plaisir à raccrocher à chaque appel de Kazu’ qui tempêtait contre cette dernière, criant, implorant, insultant … Il ne noyait encore plus profond qu’il ne l’était déjà !



- … Kaede désolé…
- … je n’avais pas vu ton nom !
- je parlerais plus jamais de Fanny !
- Putin, tu sais combien je perds de crédit par ta faute ?!


Venda entendit Kaede soupirer et dire d’une voix sérieuse qu’elle lui connaissait très bien :

- C’était vraiment Venda.

Puis le silence, Venda ne fit aucun geste ou quoique se soit. Kazumi venait de laisser une seconde vague de silence derrière lui. Apparemment, il ne pouvait pas imaginer que Venda ; la vraie Venda puisse lui parler tout d’un coup au téléphone.


- …

Encore un silence, il ne savait donc faire que ça ? Non, Venda chasse cette pensée de son esprit, c’était égoïste de sa part d’avoir cette pensée malsaine. Il fallait le comprendre, lui qui l’avait tant chercher l’avait au téléphone comme ça, un beau soir alors que Kaede l’appelait. Venda ne pouvait pas lui en vouloir d’être choqué de l’avoir subitement ainsi près de lui, dans sa ville. Kaede raccrocha une dernière fois au téléphone laissant Kazumi et son silence tous les deux seule xD ! Elle se tourna subitement vers Venda lui lançant le téléphone. Venda qui avait les réflexes toujours aux aguets le rattrapa avec agilité et la regarda d’un air interrogateur et sa question trouva une réponse sans qu’elle ne le demande à sa colocataire narcissique xD (c’est pour avoir oser mettre un souvenir qui j’avais enterré xD DINDONS :twisted : )


"- tu peux prendre le numéro de Kazumi, il est répertorié."

Venda lui sourit doucement. Kaede regarda l’heure à son montre, Venda en fit autant : 22 H 30 ! Déjà, c’était donc écoulé une heure ?


"- Il devrait rappelait… Tu peux me rendre mon portable demain. En attendant, j’aimerai bien que tu sortes pour que je puisse dormir."

Venda hocha la tête lui souriant encore plus, elle sortit de la pièce en lui souhaitant bonne nuit. Elle ferma la porte et soupira doucement. Elle se passa une main dans ses cheveux blonds rebelles qui étaient dures à coiffer. Pff ! Elle alla dans sa chambre et elle se jeta sur son lit en soupirant de plus belle. Tout cela lui avait donné une de ses migraines. Elle regarda par la fenêtre le ciel noir parsemé d’étoiles qui scintillaient toutes, et quelques étoiles filantes par-ci, par-là !
Il n’y avait rien d’autre à faire, elle se souvint soudain de l’audition, elle s’était promit qu’elle irait demain matin. Peut-être Kazumi voudrait puisqu’il était batteur et comme ça ils tenteraient leurs chances ensemble ? Elle posa sa tête sur son oreiller soupirant encore et encore inlassablement. Quand tout d’un coup le téléphone sonna, elle le mit en mode vibreur pour ne pas déranger le sommeil de Kaede, elle décrocha le téléphone :



- Allô Kazu’ ?
- Venda … c’est vraiment ?
- Ouep’ !
- Je … j’arrive pas y croire, tu … tu va bien ?
- Oui, toi par contre je vois que tu te portes à merveille, grâce à Fanny peut-être ?


Il y avait une once de rage dans sa voix et de colère, elle était sec et froide, elle était jalouse quoi xD !

Non, ce n’est pas ça mais …
Mais quoi ?

Dit-elle avec dureté. Kazumi se mit à soupirer et lui di d’une voix mi-faible :

Faut qu’on se voie tout de suite, je peux venir ?

Quoi ? Ca ne peut pas attendre demain ?
J’ai trop attendu ce moment, une minute de plus m’est insupportable !

Venda se mit à rougir sous sa remarque. Ses joues et ses oreilles étaient pivoines. Elle mit sa tête dans ses mains tellement elle était gênée.

Bon d’accord viens l’adresse c’est …

Venda lui donna l’adresse exacte de l’appartement et comment faire pour venir et surtout elle lui dit de ne pas sonner à la porte pour ne pas réveiller Kaede ne voulant pas avoir affaire à son courroux.


- D'accord j'arrive ... à tout de suite !
- Okay, à tout de suite.

Venda coupa la conversation et posa le portable sur le chevet fermant les yeux. Son coeur battait à la chamade ... Kazumi arrivait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kazumi
Ready, set, Go ~ Ardeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 20
Age : 24
Péché : Luxure
Vertue : Ardeur
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: - Boulette Fleurie ? Are You Here ? xD   Mer 4 Juil - 21:11

Kazumi était au volant de sa Mercedes, une classe G noir qu’il avait obtenu après d’immense effort de sa part. Il fallait dire que son travail de barman lui apporter à peine de quoi vivre et en tant que batteur, il n’était pas encore assez reconnu pour espérait quoi que se soit. Il avait eu un dur labeur et après avoir enchaîner plein de petits boulots différents, il avait réussi à joindre les deux bout pour s’offrir cette petite merveille. Quand même, cela tenait de l’exploit vu qu’il dépenser sans compter quand c’était pour rendre ses nuits un peu plus ardente (je n’en dis pas plus XD).
La raison pour laquelle il s’était offert ce véhicule ? En aucun cas pour l’amour des véhicules. Si quelqu’un lui demander pourquoi, il ressortirait encore une de ces bassesses dont lui seule à le secret, des facéties travestit en des paroles douce de consonance… Il aurait mis au premier plan : la famille… Il aurait raconter au belle princesses que n’ayant pas eu une famille aimante, il rêver d’en avoir une. Que l’appartement et la voiture qu’il avait, étaient le confort, la sécurité qu’il voulait préparé pour accueillir une famille qu’il voulait bâtir. Une voiture ou il pourrait amener sa femme et son enfant faire des sorties… Mais la vérité est tout autre, son véhicule ? Un objet qui allait lui servir à assouvir d’autre fantasme. Pour tout dire, pour ce genre de chose, sa voiture était plus que confortable… Kazumi jeta un œil à la banquette arrière de sa voiture et le visage de diverse femme lui revint en mémoire. Combien de femmes avait il pris puis jeter ? Combien de promesse n’avait-il pas tenu ? Dire : « je reviendrai » avec un sourire au lèvre puis partir et disparaître. Il n’avait jamais culpabilisait pour aucune d’entre elle, car le bout de chemin qu’elle avait voulut traversé avec lui, c’est elles qui l’avaient choisit. Ce n’était pas un voyage avec lui juste une aventure.
Kazumi n’a jamais maltraité aucune des femmes avec qui il avait couché. Il savait mettre sa perversité de coté et se montrer doux avec qui il fallait pour pouvoir profiter pleinement du plaisir qu’il pouvait en soutirer. Mais Kazumi a toujours préféré assouvir ses désirs en passant par l’argent, car sa devient plus excitant. Si vous voulez quelques choses de plus explicite, on pourrait dire qu’il préféré les filles de joie qui pouvait assouvir à satiété sa perversité. Mais qu’importe le nombre de fille qu’il prenait, aucune ne le satisfaisait pleinement quand on part du coté du cœur, il y avait toujours un vide non comblé. C’est comme s’il avait donné la moitié de son cœur à Venda sa bien-aimé. Sans elle son cœur était mort, il en manquait une partie. Il n’y avait qu’en présence de Venda que son cœur pouvait rebattre. Il voulait réentendre les battements de son cœur, il voulait revoir Venda plus que tout. Mais ce ne serait pas comme quand ils étaient petits. Il ne pouvait plus l’aimer tout simplement car sa ne suffisait plus, il la voulait pour lui. Kazumi devenait carrément malade à la seule idée que Venda pouvait être dans les bras d’un autre homme. Même s’il savait que ce n’était pas juste, que dans son cas ce n’était pas une autre femme mais des autres femmes. Mais son corps était plein de désirs pour elle, comme elle n’était pas à la porter de ses bras, il devait bien trouver des choses à proximité. Quand il la retrouverait, pourra t-il se retenir ? S’il la voit ? Pourra t-il contenir sa soif pour elle sans l’épancher ? Venda, s’il la retrouver, il ne la laisserait plus partir même si pour cela, il devait lui couper les ailes. Il était fou d’elle, il en était raide dingue. Kazumi la voulait toute entière, du moindre de ses cheveux jusqu’à la dernière goutte de son sang, son âme, son cœur, tout ! Mais il avait peur, s’il se comportait ainsi n’allait il pas la détruire ?


Son portable, un LG Chocolate Black se mit à sonner, ce qui le sortit de ses pensées. Il sortit son portable de son jean.

"- Ahlala c’est dur d’être populaire des fois."

Dit il, un sourire enjôleur se dessinant sur ses lèvre, il décrocha.

- Allô Kazumi ?

C’était une voix qui sonnait à ses oreilles comme une douce mélodie. C’était la première fois qu’il entendait cette voix et pourtant, il avait l’impression de l’avoir déjà entendu quelque par…

- Ouais c’est qui ?

Il avait parlait d’un air un peu désinvolte pour montrer son assurance. Mais comment dire ? il avait une drôle d’impression. Un sentiment qu’il avait du mal à définir, un malaise ? Non, ce n’était pas vraiment cela… Alors quoi ?

- Euh … je suis une amie d’enfance et …

Son cœur fit un bond dans sa poitrine, résonnant lourdement à ses oreilles. Kazumi en resta un moment abasourdi. Qu’est ce que c’était que cela ? Il commençait a avoir des frissons. C’est comme si son être tout entier voulait lui avertir de quelque chose… mais de quoi ?
La personne qu’il avait à l’appareil, il la connaissait peut être ? Voyons, une amie d’enfance… A part Kaede, qui cela pouvait être ?
Bien sur, Kazumi ne soupçonner pas le moindre du monde que c’était Venda. Ce n’était pas elle qui venait en premier dans esprit quand il entendait « ami d’enfance ». Avec Venda, c’était bien plus fort que cela. Ce n’était pas une amie d’enfance, c’était une compagne de cœur, une petite amie, une amoureuse…


- Ahaa !

Une petite tête blonde lui revint en mémoire. Une petite fille au yeux bleus, entouré par de long cils, de petite joue ronde et des lèvres rosée. Fanny ! Cette fille qu’il avait côtoyait dans son enfance et qu’il avait revue depuis peu. Elle avait changé, la dernière fois qu’il l’avait vu ce n’était bien sur plus une petite fille mais une femme. Fanny avait changé et était devenu une vraie allumeuse, il ne l’avait d’ailleurs pas reconnu avant qu’elle ne lui parle au creux de l’oreille une fois sur l’oreiller. Fanny… elle aimer les princes pervers, plutôt macho… Si c’était elle, Kazumi pouvait bien se conduire comme tel, pour la remercier des chaudes soirées qu’ils avaient partagé ensemble.

- C’est toi Fanny ? tu m’appelle car t’en reveut encore de mes soirées chaudes c’est ça ? Petite Cochonne !

- Ah euh non … c’est pas ça !

C’était une voix plutôt indigné qui monter dans les aiguë. Cette voix faisait bien comprendre à Kazumi que la personne en question n’était pas de ce bord. Il n’aurait pas du ce précipité de la sorte. Quelque excuse lui vint à l’esprit mais après ce qu’il avait dit, c’était quasiment impossible de se reforger une bonne image. Eh bien, tant pis, il allait vite finir cette conversation, comme ça cette personne n’aura pas besoin de supportait un pervers obsédé trop longtemps. Bon, il aller faire dans le direct.

- Bah tu me veux quoi alors ?

Il avait prononcé sa phrase avec un ton un peu sec. C’était intentionnel et il voulait déjà retirer ce qu’il avait dit pour le renfoncer dans sa gorge. Pourquoi n’arrivait-il pas à parler d’une douce voix, celle du séducteur, du serpent qui siffler un son si enchanteresse ?
Il paraissait normalement comme une personne gentille mais là, il avait tout l’air d’un pervers qui porter un désintégrer totale au filles qui ne l’intéresser pas. Où était passer son masque de menteur ? Sa peau de renard ?
Un sourire étira ses lèvres malgré lui. Comme avec Venda, ces questions, il se l’était déjà posé. C’était drôle de voir qu’une femme pouvait le mettre au dépourvu. Venda ne serait donc plus la seule femme à pouvoir voir à travers lui ? Les yeux de sa bien aimait poser sur lui, le mettait à nu. Ce regard, il ne l’avait pas vu depuis si longtemps.


- Je ne suis pas Fanny

Oui, il le savait mais peut être avait-elle voulut insister pour mettre les points sur les i. Il est vrai que mine de rien, il l’avait indirectement traité de pute même si pour lui, Fanny n’était pas cela. Fanny était juste une femme perdu qui chercher du réconfort, un peu de chaleur quelque par…

- Bah t’es qui alors ?
-Je suis Venda … tu te souviens ?
- …

Cette seule phrase lui coupa le souffle. Venda ? Non, impossible ! Comment est ce… ? Quelqu’un avait du se faire passer pour elle… Ou quelque chose ! Il ne pouvait pas le croire, c’était trop beau pour être vrai !
Son cœur battait cent mille à l’heure, il cogner tellement fort contre les parois de sa poitrine que cela lui faisait mal. Mais comment était ce possible ? Sa Venda !
Kazumi appuya un peu plus le téléphone contre son oreille puis ouvrit la bouche pour dire quelque chose mais on avait raccrocher. Il commença à paniquer, il s’était promis de ne pas la perdre à nouveau ! Comment faire ?
Il regarda son portable puis alla dans journal, appelle reçu. Il y avait un nom et l’heure à laquelle le coup d’appelle avait était reçu, cela correspondait. Son cœur se calma et une déception l’immergea totalement. Car le nom affichait n’était pas celui de Venda, ce ne pouvait pas être celui de Venda… Ce nom, il appartenait à Kaede.


- Oui, Kazumi ?
- Kaede ? C’était toi ? Ne me fais plus de frayeur pareille ! J’ai cru que mon cœur allait s’arrêter !

Il l’avait rappelé et lui crier carrément dans les oreilles. Il avait commencé à espérer ! Et ce n’était qu’une blague ! Il avait l’habitude des plaisanteries de Kaede mais là, elle avait poussé le bouton trop loin, elle avait touché à un point sensible.
Kaede raccrocha et Kazumi comprit qu’il l’avait énervé. Il poussa un soupir… fanny… il lui avait promit de ne plus parler d’elle… ce devait pour sa… bon, ils étaient quitte.


-… Kaede désolé…

Il avait dit ça avec une voix sincère et espérer sincèrement qu’elle allait passer l’éponge. Parce que si lui n’était pas rancunier, elle l’était.

- … je n’avais pas vu ton nom !

Elle l’avait à nouveau raccroché et il l’avait une nouvelle fois appelée. Cette fille, elle l’épuisait. Ce n’était vraiment pas le moment de l’énerver…

- je parlerais plus jamais de Fanny !

Il l’avait encore rappelé et implorer presque pour qu’elle le pardonne.

- Putin, tu sais combien je perds de crédit par ta faute ?!

Il s’était énervé et ce n’était pas vraiment la phrase qu’il voulait dire. Il aurait préféré verser son sac sur elle. Lui dire que ce n’était pas juste. Qu’il avait vraiment cru retrouver la personne la plus précieuse à ses yeux. Lui contait toutes les galères qu’il avait eu à la chercher… Il y avait tellement de choses qui lui peser sur le cœur, tellement de déception, d’espoir déçu…
Mais il ne pouvait pas tout mettre sur le dos de Kaede. Il n’en avait pas le droit et devait se retenir. S’il ne le sentait plus, il raccrocherait.


- C’était vraiment Venda.

Kaede avait parlé d’une voix sérieuse, comme elle le faisait si rarement avec lui… Mais quand elle parler de cette voix, on comprenait bien qu’il n’y avait pas l’ombre d’un humour…
Kazumi était stoppé net. Il avait quand même assez de raison pour se garé quelque part et se remettre de ses émotions. Une fois la voiture arrêter, il se pris la tête dans les mains et ses oreille étaient rouge vermeil. Qu’avez t-il donc oser dire à Venda ?! Elle devait sans doute le prendre pour un gros pervers, même s’il l’était il aurait préféré le lui cacher…
Il allait dire quelque chose à Kaede mais celle-ci avait une nouvelle fois coupée. Cette fois ce n’était pas parce qu’elle lui en voulait mais c’était comme si elle lui donner le choix. S’il la rappelait, il pourrait retrouver Venda et s’il ne la rappelé pas il ne la verra pas ou plus…
Il rappela…


- Allô Kazu’ ?

Il avait cru que se serait Kaede qui lui répondrait mais c’était Venda… Son cœur s’affolait et lui paniqué. Que faire ? Ou plutôt que dire ?

- Venda … c’est vraiment ?

Il était ému, perdu, content, heureux !!! Il n’y avait pas de mot pour exprimer ce qu’il ressentait. Venda, sa Venda il allait la retrouver ! Il allait la voir ! Si elle savait comment il l’a chercher comme un fou. Combien elle lui a manqué. Tous ce qu’il a endurer pour elle. Mais sa n’a plus d’importance, tous ce qu’il voulait maintenant c’est la serrer dans ses bras, sentir sa chaleur contre lui…

- Ouep’ !
- Je … j’arrive pas y croire, tu … tu va bien ?
- Oui, toi par contre je vois que tu te portes à merveille, grâce à Fanny peut-être ?

Kazumi baissa les yeux, il était inutile de retourner le couteau dans la plaie, il s’en voulait déjà trop…

- Non, ce n’est pas ça mais …
- Mais quoi ?
- Faut qu’on se voie tout de suite, je peux venir ?
- Quoi ? Ca ne peut pas attendre demain ?

Non, il avait trop attendu, il mourrait s’il ne la voyait pas tout de suite. Il avait besoin d’elle…

- J’ai trop attendu ce moment, une minute de plus m’est insupportable !
- Bon d’accord viens l’adresse c’est …
- D'accord j'arrive ... à tout de suite !
- Okay, à tout de suite.

[i]Kazumi avait raccrocher et avait démarrer sa voiture. Il partie dans une vitesse fulgurante puis consentit à ralentir un peu, s’il avait un accident, ou s’il se faisait prendre pour excès de vitesse, il pourrait dire adieu à son rêve : la revoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kazumi
Ready, set, Go ~ Ardeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 20
Age : 24
Péché : Luxure
Vertue : Ardeur
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: - Boulette Fleurie ? Are You Here ? xD   Mer 4 Juil - 21:12

Il se trouva devant l’immeuble de Venda après environ une heure. C’était un immeuble plutôt délabré pour ne pas dire en ruine. Kazumi monta quatre à quatre les escalier. Une fois arriver à destination, il approcha sa main de la poigner de la porte puis resta un moment comme statufier. Son cœur se remettait à cogner de plus belle. Il fallait qu’il se calme. Il ne pouvait pas lui sauter à la gorge sinon elle prendrait la poudre d’escampette.
Kazumi abaissa la poigner puis poussa la porte qui n’était pas fermer. Il referma discrètement celle-ci sur son passage… Il parcoura l’appartement tel une ombre, ou presque vu que le plancher était plutôt vieux. Il finit par se trouver devant une porte dont le pat laisser filtré de la lumière. Il regarda à coté et vit une autre porte mais aucune lumière n’en sortait. Kazumi se rappela vaguement que Venda lui avait parlé d’une autre personne qui était avec elle et c’était la raison pour laquelle il ne devait pas sonner. Quel était donc le nom de cette personne ? Il n’avait pas fait attention sur le moment.
Il se rappela de quelque chose de bizarre, lorsque Venda l’avait appelé, il y avait le nom de Kaede d’affichait et Kaede lui avait aussi parler… Ca voulait dire que la personne qui vivait ici avec Venda était Kaede ? Sa expliquerait le fait que Venda et pu le retrouver… Ce devait être cela… Il aurait aimer allait vérifier dans la chambre d’à coté pour s’assurer que c’était bien Kaede mais si elle le voyait, elle le tuerai certainement… C’est vrai qu’elle n’aimait qu’il la voie quand elle dormait.
Kazumi inspira profondément. Puis ouvrit la porte de la chambre de Venda à pleine volé. Ce qu’il découvrit le cloua littéralement sur place. Venda, qu’elle était belle. Elle n’avait presque pas changé et s’était même enjoliver avec le temps, c’était décidément la plus belle femme à ses yeux. Elle avait de longs cheveux blonds, fins mais bien fourni, une petite barrette ornait ses cheveux, elle n’avait donc pas changé d’habitude… Petite, elle mettait souvent des accessoire dans ses cheveux… Mais ce qu’il aimait le plus chez elle, ses yeux d’un brun clair qui l’envoûter et capturer son regard. Kazumi se rapprocha d’elle puis pris la tête de Venda dans ses mains pour ensuite lui donner un baiser long et fougueux… il la serra ensuite très fort dans ses bras comme de peur qu’elle ne disparaisse. [/i]

"- Venda, tu ne peux pas savoir comme tu m’as manqué !"

C’était vraiment honteux pour un garçon mais il sentait déjà les larmes poindre dans ses yeux. Il enfouit sa tête dans le cou de Venda et huma sa douce odeur, une odeur de fleur émanait d’elle… Que c’était bien de la sentir dans ses bras… Il ne voulait plus la lâcher... Il ne voulait plus la perdre, plus la quitter… il l’aimer trop !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lorna Hana
Smile and wait ~ Calme
avatar

Féminin Nombre de messages : 123
Age : 24
Péché : La Gourmandise
Vertue : Le Calme
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: - Boulette Fleurie ? Are You Here ? xD   Jeu 5 Juil - 17:55

Un trou noir. Voila ce que voyait la jeune femme aux cheveux longs et blonds. Un trou noir dans lequel elle s’enfonçait peu à peu s’en pouvoir en sortir pour autant. Elle entendait des vagues bruits, indescriptibles à son ouïe pourtant très devineresse. Elle avançait et avançait dans le noir et personne ne pouvait l’en sortir de ce trou noir. Elle avançait pas à pas et enfin elle vit une lueur au fond de ce tunnel. Cette lueur la rassura, elle courrait à grandes enjambés vers cette lueur qui rassurait son cœur. Elle arriva enfin devant cette lueur, mais elle vit avec horreur un homme dont elle ne pouvait identifier le visage qui l’enferma dans un sac, elle se débattait et criait.
Tout d’un coup, elle se réveilla en sursaut. Ce n’était qu’un vilain rêve. Elle le redressa avec difficulté, elle jeta un bref coup d’œil à la fenêtre. Elle remarqua que c’était déjà la nuit, une soirée printanière. Il avait pluie durant la journée et une douce rosée tombait sur la ville de Tsumi. Elle regarda les fleurs de cerisiers qui était éclos et certains encore en bourgeons. Que c’était beau. Elle se leva lentement et se dirigea vers sa salle de bain personnelle où elle y prit un bon bain chaud. Comme à son habitude, elle y resta au moins une demi-heure, elle sortit de son bain et se vêtit d’un peignoir blanc. Elle ouvrit l’armoire remplie à blocs en vêtements de tout genre. Elle décida de mettre un pyjama, enfin une robe de soie rouge qui moulait avec grâce ses formes voluptueuses. Voilà quelques heures que le soleil s'était couché et avait laissé place à l'astre lunaire... La lune était ronde et haute, telle un oeil divin fixant sans but aucun les mortels. Les étoiles, quant à elles, étaient brillantes et luisaient sans qu'aucuns nuages ne viennent les gêner. Et les quelques nappes de brumes cotonneuses qui venaient masquer le sol au dehors ne faisaient que rendre un air encore plus glauque à la scène. Et là, assise sur son lit, comme une vierge dans les légendes, une jeune femme au cheveux blonds ... Dans sa posture, elle était belle, reflétant la force et la beauté mélangée. Les yeux fermés de son visage dirigés vers le ciel la montraient si... à l'aise dans cette posture... Mais l'esprit n'était pas là pour cela.
Le temps, pour les esprits, ne s'écoule pas de la même manière que pour les non esprits. Et ici, c'était l'esprit d'une gourmande qui guettait, sous la forme d'une fillette aux cheveux blonds. Un regard sensuel, doux. De longs cils noirs qui battaient l'air avant d'effleurer sa peau. Les sourcils légèrement froncés car elle fixait quelque chose...plusieurs bestioles passaient devant elle et elle s'amusa à regarder un hibou accrochée au tronc d'un arbre, se sentant étroitement lié avec elle. Assise sur son lit, elle regardait, un sourire innocent sur les lèvres, le vide ! Soudain, un rire infantile résonna, cristallin, dans l'air. Empli fié d'une manière surnaturelle...
Vêtue d'une robe rouge, le piercing que portait actuellement le nombril de la princesse était visible sur elle. Les cheveux lui arrivant aux épaules, ses yeux d'un brun éclatant qui brillait comme ceux d'un chat observaient, avec une lueur d'amusement visible, la fenêtre...
Un coup de vent vint balayer la chambre. Les grilles du portail de la résidence où elle vivait se balançaient lentement, créant des crissements qui assourdiraient un simple humain ou même un enfant. Toutefois la jeune femme ne broncha pas.


Levant les yeux vers la lune, elle resserra sa cape blanche autour de son cou et de ses épaules...caressant du regard la lune qui semblait sourire au monde malgré la froideur et les lieux macabres où elle était assise. Venda reposa alors ses yeux bruns, profond et mystérieux, sur une vague silhouette qu’elle voyait dans une rue garant sa voiture. Un brin d'amusement dans le regard. Se fut au tour de Venda de sourire, un sourire amusé.
Puis le silence retomba. Elle changea de position pour recroiser les jambes, soutenant ce regard de folle qu’elle lançait cette mystérieuse personne...Une nuit d'insomnie, encore une. La pleine lune veillant sur le ciel et accompagnée de la rivière des étoiles. Cette journée n'avait vraiment pas été facile. Ce manque de sommeil la rendait irritable, cette histoire commençait à l'énerver sérieusement. Son souffle accéléré était le seul bruit qui perçait.

La lune perçait l'obscurité des alentours, elle se sentait comme dans ce trou sans fond, à tourner en rond, la lune était-elle donc l'espoir cherché? Mais, que symbolisait-elle? À quoi servait-elle, si c'était elle l'espoir de la vie? Elle était présente lors des nuits les plus sombres.. Était-ce ça? Ça qu'il fallait saisir dans cette question? Trouver une chose qui nous éclairerait dans les moments les plus difficiles, qui nous maintiendrait encore un peu sur cette maudite terre? Que de question ce soir.. Mais toute aussi.. Dure de réponse pour Venda ...
Elle n'en pouvait plus, plus du tout, pourquoi ? Elle était au bout du rouleau, elle n'avait rien pour mourir, même pas le courage pour entreprendre la fin de sa vie.. Elle n'avait que 19 ans et se demandait si ce n'était pas qu'un problème d'adolescente.. Elle n'avait que 19 ans et ne saisissait pas l'état d'esprit de ce monde, elle n'avait que 19 ans et se posait tant de question, elle n'avait que 19 ans et avait déjà connu un coeur brisé en 1000 pièces, elle n'avait que 19 ans et elle n'en pouvait plus de tout ça.. Mais mourir pour un chagrin aussi futile, c'était le motif de sa déprime? Oh que non !! Elle ne voulait plus mettre un pied devant l'autre dans ce monde sans risquer de chuter, elle ne voulait plus regarder qui que ce soit sans risquer de souffrir...Combien de fois elle s'était donc retrouver dans cette situation? A se dire que rien ne pouvait être pire? Une bonne centaine de fois ! Mais qu'y pouvait-elle si elle n'était en aucun cas joyeuse tout le jour? Devant les autres, elle essayait souvent de cacher son profond malaise, mais devant certains, c'était un peu moins joyeux on va dire.. Rester des heures la, à se demander si quelqu'un viendrait la chercher? Viendrait la voir? Qui sais, peut être un Kazumi? Peut-être un villageois.. Peut-être personne ! Mais elle ne bougerait jamais tant que quelqu'un ne viendrait pas.. Quitte à crever, autant que ce soit un accident.. Et autant souffrir jusqu'au dernier souffle de vie, puisqu'elle avait apparemment était initialement programmé pour ce genre de chose.. Mais non, elle n'avait pas qu'UN problème, ne la prenez pas pour une petit miss 'regardez-moi' j'ai mal tout le temps, elle connaissait une passade de sa vie qui refoulait à ce moment précis toute les erreurs du passé, les tortures, les.. Bref.. à vrai dire, nan pas vraiment, elle était lasse de la vie !


Elle ne pouvait faire quoique ce soit, absolument plus rien, elle s'emmerdait, il lui manqué, elle n'avait jamais connu un vide si profond qui l'entourait.. Elle avait envie de sauter à pied joints dedans.. Ne plus jamais réapparaître, ouai.. C’était tellement mieux ! Ne plus offrir de possibilité aux autres de l'emmerder, de la faire souffrir, chose qu'elle faisait depuis tellement longtemps, mais comment fait pour s'y habituer? La déprime est un trou sans fin, du quel on ne sors qu'en voyant une lumière, un espoir visible.. Souvent impossible, mais saisissable pour ce sortir de cette abysse des plus obscures qu'il soit.. Mais tôt ou tard, on replonge !
Elle avait changé y'a pas longtemps, elle voulait reprendre sa vie en main, sourire à tout bout de champ, mais elle ne pouvait plus à présent, toujours prise des ces crises, elle se sentait plus seule que n'importe quoi, elle ne pouvait pas en parler, ce serait comme faire chier les autres, leur mettre un fardeau supplémentaire sur les épaule, du moins, si ils avaient quelque chose à carrer de sa petite vie pitoyable. Ohlala, elle s'était retrouvé entre la vie et la mort plusieurs fois, mais n'avait jamais affronté la MORT elle même, quelle aventure, pourquoi ne pas tenter? On lui disait que certains ne voudrait pas qu'elle meurt.. Mais, elle aurait bien voulu rencontrer ces personnes qui comptaient tant sur elle, qui l'aimait bien ! Bref, j'en étais ou? Je sais plus... Elle avait l'impression d’étouffer, d'avoir reçu un de ces coups de poings dans le ventre qui vous tue sur le coup... Un nouveau soupir, pas rêveuse la cocotte, ni malheureuse mais désespérée plutôt. Elle savait qu'elle avait fait de belles et grosses et ... complètement stupides bêtises dans le passé mais... le passé était le passé après tout. ... on lui avait proposé son aide, mais quelle aide ? Personne ne pouvait l'aider et encore moi eux, eux qui était le sujet de ses dépressions ce qui avait entraîné ses mutilations et ses drogues fortes, elle plaça ses mains sur ses bras blancs qui était remplie de cicatrices de mutilations et de coupures qui était très visibles malgré la nuit ! La Nuit , tous les chats sont noirs ... Mais la plupart des gens oublient que les démons sortent aussi en cette période de la vie tellement rébarbative ... Et oui , partout les ombres se lèvent en quête de nourritures , en quête de chair à pervertir ... Comme en chaque lieu un coin de noirceur se forme pour appeler les pures âmes à la premières et leur débauche ...Pauvre monde , comme tu es bien gris , entre bien et mal tu te vois partagé ... Peut être qu'un jour comprendras tu que toutes les intentions du monde mènent au mal le plus vil et noir qu'il puis être ...


** Noir , noir , tel est mon coeur **

Elle leva les yeux vers la Lune, douce Lune, soeur du Soleil ... si pleine et si brillante, dans ce ciel bleue marine parsemé d'étoiles et de nuages ! Une douce soirée pour se balader et y chercher son aise au milieu de la douce brise du soir.


Quand tout d’un coup la porte s’ouvrit dans un fracas d’enfer. Venda sortit brusquement de ses pensées, une vague silhouette se tenait devant. Ohh … elle était tellement loin et si proche à la fois, il ne lui fallait que faire quelques pas pour l’atteindre et pourtant, c’était trop dur pour Venda. Cette silhouette commença à se décomposer et Venda commença à mieux la cerner … c’était ah mais oui Kazu’. Ses membres étaient comme engourdis, elle ne parvenait à les bouger. Comme si elle était paralysée, cela n’empêcha pas à Kazumi de lui déposer un doux baiser puis pour ensuite la prendre dans ses bras et lui susurrer à quel point elle lui avait manqué. Mais lui aussi il l’avait manqué … le savait-il ? Il devait bien s’en douter mais Venda prit la peine de lui souligner doucement. Elle se serra doucement dans une étreinte comme pour chercher réconfort et chaleur dans les bras de son homme xD ! Elle se mit sur la pointe des pieds et l’embrassa sur le front :

- Toi aussi tête de Linotte !

Elle rigola et l’embrassa langoureusement, dire que ça faisait des années qu’elle attendait ça, enfin le moment fatidique était arrivé ! Elle se détacha de son étreinte et se dirigea vers sa fenêtre regardant dehors vers le parking et … oh ! Une Mercedes Noire, joliie ! xD Venda se tourna vers Kazumi le sourire aux lèvres :

- C'est ta voiture ? Elle est très jolie ! Tu as dû beaucoup travailler non ?


Elle lui sourit en s’asseyant sur son lit lui montrant une place à côté d’elle. Elle se souvint soudain d’une audition qu’elle voulait passer le lendemain ; pourquoi ne pas lui proposer ?


- Kazu’ demain je vais à une audition pour entrer dans le groupe de la ville Zantaku Gink, en tant que pianiste pourquoi ne pas te présenter en batteur, car il en manque un ? Ce sera sympa non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kazumi
Ready, set, Go ~ Ardeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 20
Age : 24
Péché : Luxure
Vertue : Ardeur
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: - Boulette Fleurie ? Are You Here ? xD   Jeu 5 Juil - 20:28

Venda se resserra un peu plus dans son étreinte, se qui l’incita à l’envelopper plus fortement dans ses bras. Ce vide qu’il avait si longtemps chercher à combler s’en pouvoir ne serait-ce qu’en atténuer un peu la douleur. Il avait un trou à la place du cœur, un abysse qui semblait sans fond. Tous cela à cause de l’absence d’une personne, à cause d’un amour qui s’est encrait trop profondément en lui. Venda, la prunelle de ses yeux, elle était plus importe que sa vie…

"- Toi aussi tête de Linotte !"

Venda souriait de gaîté, elle s’était dressée sur la pointe des pieds pour l’embrasser sur le front.
Kazumi lui envoya un sourire, son doux regard posé sur elle. Alors lui aussi, il lui avait manqué ? Beaucoup ?
Venda approcha son visage du sien, ses lèvres s’attardant cette fois sur les siennes. Il ferma ses yeux et ne les rouvrit qu’une fois Venda détacher de lui. Elle venait de s’échapper de son étreinte pour se rapprocher de la fenêtre de sa chambre. Kazumi aurait préféré la gardait plus longtemps prés de lui mais oublia cette idée bien vite, la vu lui plaisait. Venda était habillé d’une robe rouge assez courte qui épousait parfaitement les belles courbes de son corps. Kazumi photographia cette image dans sa mémoire, qu’elle était belle sa déesse.


"- C'est ta voiture ? Elle est très jolie ! Tu as dû beaucoup travailler non ?"

Kazumi se rapprocha un peu plus de Venda, assez proche pour qu’elle puisse sentir son souffle dans son cou.

"- j’ai travaillé dur pour pouvoir emporter ma belle princesse dans un carrosse digne d’elle."

Il n’y avait pas que de la franchise dans ses paroles mais sur le moment, il pensait vraiment pouvoir la kidnapper et l’amener quelque part ou ils pourraient roucouler tout les deux.
Venda se détacha de la fenêtre pour aller s’asseoir sur son lit. Kazumi arqua un sourcil, il avait vraiment l’impression qu’elle l’évitait, c’était un peu désagréable. Et comme si elle avait lu dans ses pensé, elle lui montra une place à coté d’elle. Eh, bien si elle lui proposait de s’asseoir sur son lit ainsi, il finirait par prendre sa comme une invitation à aller plus loin…
Kazumi s’installa à coté d’elle.


"- Kazu’ demain je vais à une audition pour entrer dans le groupe de la ville Zantaku Gink, en tant que pianiste pourquoi ne pas te présenter en batteur, car il en manque un ? Ce sera sympa non ?"

Kazumi passa une main dans ses cheveux… Il n’était pas vraiment enclin quand à accepter son invitation. Il ne voulait pas vraiment s’engager à quoi que se fut, la batterie n’était qu’un passe temps pour lui et il n’avait jamais penser à intégrer un groupe. Mais il était assez bon tout de même, il avait compris que le plus important n’était pas la vitesse à laquelle on taper sur l’instrument, un bon batteur, c’était quelqu’un qui avait le rythme et lui il l’avait. Bien sur, il n’égaler pas le niveau d’un professionnel mais on pouvait dire qu’il était bon, il avait du potentiel à exploiter.
Kazumi regarda un moment Venda, après tout il n’y avait pas beaucoup de chance qu’il soit prit et il ne lui coûtait rien d’essayer si cela pouvait faire plaisir à venda. Et puis il pourrait passer plus de temps avec elle…


"- Ok, si tu sors avec moi."

Kazumi avait parlé avec un sourire au lèvre et la regarder intensément. Même s’il avait l’air d’être dans son élément, même s’il avait prononcé ça phrase comme l’aurait fait un gars qui sortirait avec n’importe qui, il était complètement paniquer. Comme s’il avait était sur le point de mourir, il entendait les battements de son cœur à ses oreilles.
Il avait formulé sa demande sous forme de condition mais il fallait bien qu’il lui demande un jour ou l’autre. Il ne voulait pas attendre plus longtemps et risquer de la perdre à cause d’un homme.

Kazumi baissa un peu son regard, observant plus attentivement Venda, il laisser parcourir son regard sur toute les parties du corps de celle-ci s’en oublier de s’attarder sur ses préférences… Ses yeux finir par se déposer sur les bras de Venda qui étaient couverte de cicatrice et de plaie encore rouge. Comment avait-il pu être aveugle à ce point ? Pourquoi n’avait-il pas remarqué avant ?
Ces blessures avaient à première vu était faite par un objet tranchant, un rasseoir, un couteau ou des ciseaux… Il y avait tellement de coupure sur ses bras !
Kazumi devina instinctivement que c’était Venda elle-même qui se l’est avait faîte. Oh, pourquoi ? Elle se mutiler ! Combien de fois avait elle donc essayé de quitter ce monde ? Elle était donc si malheureuse ?!
Kazumi tendit sa main vers le visage de Venda et caressa avec douceur sa joue avec le revers de sa main, il glissa ensuite sa main dans les cheveux de Venda, derrière la tête de celle-ci. Puis il l’attira vers lui pour ensuite l’entourer de son bras libre. Comme elle avait du souffrir !


"- Venda, je ne te quitterai plus jamais, je te protégerai, je serai toujours là avec toi alors… ne pense pas à quitter ce monde sans moi !"

Son étreinte ne faisait que se resserrait, comme il avait peur de la perdre ! Il n’avait pas était là quand elle avait vraiment eu besoin d’elle, comme il s’en voulait ! Mais maintenant il allait y remédier. Kazumi rapprocha ses lèvres de l’oreille de Venda pour lui susurrer les trois mots qu’il n’avait pas pu lui dire avant, ces trois petit mots qui représenter tout son amour pour elle.

"- Je t’aime… "

Il pris la tête de Venda entre ses mains.

-...Alors je jure de te rendre heureuse…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lorna Hana
Smile and wait ~ Calme
avatar

Féminin Nombre de messages : 123
Age : 24
Péché : La Gourmandise
Vertue : Le Calme
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: - Boulette Fleurie ? Are You Here ? xD   Ven 6 Juil - 18:57

En le voyant faire irruption dans sa chambre comme dans un moulin à vent, Venda n’avait put s’empêcher de sourire. Elle était blottit dans ses grands bras, ça sentait l’homme … non pas à son odeur ! xD Ca sentait l’homme à son apaisement qu’il lui procurait, cette douce accolade qui l’étreignait. Cet intense soulagement venait de combler le vide de monotonie, son Kazumi lui avait manqué atrocement. Maintenant qu’il était auprès d’elle, elle semblait comme renaître, sa flamme de la passion qui s’était consumé et éteinte venait se raviver après un très long sommeil.

« Toi aussi Tête de Linotte »


Il était évident qu’il lui avait beaucoup, beaucoup, beaucoup manqué. Et pour lui faire comprendre cela, elle s’était mise sur la pointe des pieds pour lui déposer un baiser sur le front. Eh oui, Venda était plus petite et alors ? xD Venda recula un peu sous le doux regard de Kazumi, ce regard qui avait toujours la spécialité de lui bômé le cœur et de la faire littéralement fondre sur place. Rien qu’en croisant ce regard, elle était capable de faire des folies. Venda s’approcha dangereusement des lèvres de Kazumi, pour finir par lui déposer un baiser langoureux qui la fit trépider. Elle finit par sortir de son étreinte pour se diriger vers la fenêtre scrutant une belle voiture. Elle avait pris comme excuse la voiture mais en réalité : elle ne savait pas trop quoi faire dans ce genre de situation. La voila qui s’était échappé comme une lâche. Venda lui avait demandé si la voiture qu’elle voyait était bien la sienne. Elle sentit l’étreinte de Kazu’ par derrière frémissant à ses moindres souffles.

"- J’ai travaillé dur pour pouvoir emporter ma belle princesse dans un carrosse digne d’elle."


« Ohh ! Mon prince connaît les goûts de sa princesse … »

La princesse était comblé certes mais pas naïve : c’était aussi pour se faire plaisir le pourquoi l’achat de son véhicule. (Pas besoin de préciser xD) Elle fit volte-face à la fenêtre pour aller s’asseoir sur son lit. Et voila, elle venait encore de s’enfuir comme pour se protéger. De quoi ? Pas de lui, c’est sûr … Elle l’invita à s’installer avec elle sur son lit, sans pour autant avoir d’arrières pensées sexuelles. Contrairement à lui, enfin elle était quasi certaine qu’il n’attendait que ça ; ce n’était plus qu’une question de temps !

"- Kazu’ demain je vais à une audition pour entrer dans le groupe de la ville Zantaku Gink, en tant que pianiste pourquoi ne pas te présenter en batteur, car il en manque un ? Ce sera sympa non ?"

Venda regarde Kazumi se passer une main dans les cheveux. Elle venait de lui proposer de passer une audition le lendemain avec elle mais ce dernier n’avait pas l’air d’être emballé par la proposition qu’elle venait de lui faire. Elle avait espéré pouvoir trouver une occupation à eux deux pour qu’ils restent ensemble, sans pour autant l’enfermer dans une cage de verre. Calme comme elle était, elle ne montra point sa déception à Kazumi.


"- Ok, si tu sors avec moi."

Venda avait levé vivement les yeux. Le sourire de Kazumi l’irrita un peu. Il la chantait en plus ! Ce n’est pas que sa demande la déplut, mais c’était la façon dont il l’avait formulé en tant que condition qui l’énerva. Elle pouvait entendre les battements de son cœur se mêler au siens. Elle leva son doux regard brun pour les plonger dans le bleu profond de Kazumi, sourire dessiner sur son visage, elle dit à son tour sur le même registre que lui. Après tout, elle jouait carte sur table, il s’aventurait dans des eaux dangereuses, mais elle savait nager la Venda.


Okay, t’es mon mec alors !

Venda remarqua avec amusement que le regard de Kazumi s’attardait sans honte sur son corps, ses formes charnelles et bien sûr sur sa poitrine. Mouais … -.- rentable ! Obsédé comme il était ça ne la gênait pas, c’était son copain après tout. Il pouvait la mater autant qu’il voulait, la tripoter, la prendre dans son lit … elle était à lui de toute façon. Elle se donnait à lui et elle l’aimait : rien à redire la dessus ! Puis, il se mit à lui caresser le visage du revers de la main, puis les cheveux. Elle arqua un sourcil interrogateur, qu’elle était donc ce brusque changement ? Il lui parla de quitter le monde, elle comprit de suite à quoi il faisait allusion : son automutilation et ses prises de drogues. Pourtant tout était déjà loin derrière elle. C’était l’une de ses nombreuses conneries de son passé. Elle se laissa prendre dans les bras de Kazumi en lui tapant sur le front :


Mais dit pas nawak ! Jamais je ne partirai … c’est juste que j’ai fait des conneries dans le passé.

L’étreinte de Kazumi ne faisait que se resserrer sur elle tandis qu’elle ferma les yeux, retenant ses larmes. Il avait compris, dire qu’elle avait voulut lui cacher pour ne pas qu’il s’inquiète de trop. Venda sentit Kazumi se rapprocher de son oreille pour lui murmurer les trois petits mots magiques qui brisa les chaînes de son cœur, la libérant de cette souffrance.

« Je t’aime aussi … »

Venda se laissa prendre, les yeux voilés de larmes par les mots de Kazumi : c’était beau, de toute beauté xD !

« Merci … »

Elle battit doucement des cils humides, le sourire aux lèvres. Elle pleurait certes mais de joie. Elle embrassa amoureusement les lèvres douces de Kazumi, puis elle plongea son regard dans le siens :

« Si tu veux me prendre, vas-y ! Je suis tout à toi.»

Ca voulait tout dire ! Elle acceptait toutes les demandes de son copain, que ce soit sexuelles ou autres choses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kazumi
Ready, set, Go ~ Ardeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 20
Age : 24
Péché : Luxure
Vertue : Ardeur
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: - Boulette Fleurie ? Are You Here ? xD   Sam 7 Juil - 3:10

"-Okay, t’es mon mec alors !"

Ces mots lui procurèrent un sentiment intense de bonheur. Venda était maintenant sa petite amie, sa sweat honey qu’il ne laisserait plus jamais partir. Elle était sienne et il était sien, dit comme ça c’était comme s’il lui avait passé la bague au doigt. Mais Kazumi avait son petit coté obsessif, c’était sa Venda à lui… Bien sur, il donnait en contre partie son coeur à Venda mais pour ce qui était de l’enveloppe corporel c’était une autre histoire…

"- Venda, je ne te quitterai plus jamais, je te protégerai, je serai toujours là avec toi alors… ne pense pas à quitter ce monde sans moi !"

Dés que Kazumi avait remarqué les innombrables blessures dont les bras de Venda étaient parsemé, une effroyable peur l’avait saisie et c’était comme si une alarme s’était déclanché en lui. Il n’avait plus le contrôle et ne savait ni que dire ni que faire mais son cœur avait naturellement pris la parole à sa place… Venda était comme le souffle de sa vie, l’air de ses poumons, l’eau de sa vie, elle lui était indispensable, sans elle il ne pouvait pas vivre. Alors, il ne pouvait pas la laissait mourir pour ne pas périr. Bien que vu sous cet angle cela paressait égoïste, Kazumi ne pouvait changer sa manière de pensait… Pourtant, il savait qu’il n’avait pas le droit de choisir la dernière heure de Venda. Mais la vie sans elle n’était pas une vie et il n’était pas assez bon pour lui souhaitait d’être heureuse s’il partait. Elle sans lui, elle ailleurs, elle vivante, lui mort, ça lui était insupportable alors qu’une distance de quelque mètre de Venda le faisait souffrir. Il voulait toujours serrait Venda contre lui pour entendre leurs cœur battre à l’unisson, si l’un devait s’éteindre, l’autre aussi, les deux dans une même sonorité ou alors dans un même silence…

Depuis longtemps déjà, Venda était devenu pour Kazumi sa raison de vivre. Depuis quand exactement, il ne le savait pas lui même… mais la première fois qu’il avait posé ses yeux sur elle, son cœur avait décider que se serait sa promise et c’était mis en mode « close », peut-être était-ce à cause de cela que plus aucune fille n’avait plus jamais réussi à en franchir les portes… depuis le moment ou Kazumi l’avait connu, Venda était pour lui le monde entier, plus personne ne comptait plus qu’elle.
Elle sera à jamais sa plus grande passion, la femme qu’il aurait aimé le plus dans sa vie.


"-Mais dit pas nawak ! Jamais je ne partirai … c’est juste que j’ai fait des conneries dans le passé."

Cette phrase sortit de la bouche de sa bien aimé le calma et même le soulagea, une vague avait déferlé sur lui et avait balayer toute l’inquiétude qui le submerger. Mais le ton désinvolte qu’avait pris Venda l’énerva un peu. Elle ne devait pas parler de sa vie à la légère, c’était tout un passé. Ce n’était pas le genre de bêtise qu’un enfant faisait. Ce n’était pas pareil… l’enfant n’aurait eu qu’a passé un mauvais quart heure alors que pour elle c’était une partie de vie perdu.
Même pour le rassurer, elle ne devait pas parler sur un ton si léger… ça lui faisait mal de voir qu’elle se retenait probablement devant lui. Pourtant, il aurait préféré qu’elle partage tout avec lui aussi bien ses joies que ses peines, ses sourires que ses pleurs. Ils étaient un couple maintenant et devait se soutenir mutuellement. Venda ne pouvait pas tout soutenir toute seule.


"- Je t’aime… "

Ces trois mots qu’ils avaient si souvent voulus lui dire mais qu’il n’avait jamais pu. Comme on dit : l’amitié peut se transformer en amour mais rarement l’inverse. Il avait à la fois souhaité un autre lien avec Venda et redoutait cela tout à la fois. Il avait peur, peur que s’il avouer ses sentiments, que cela change du tout au tout. Qu’il n’est plus de lien avec Venda ou que sa ne marche pas. Mais maintenant il savait qu’un puissant lien l’unissait à Venda, il n’avait plus peur de se qu’il pourrait se passer, plus peur du future… Le présent avec elle lui suffisait amplement pour l’instant.

"- Je t’aime aussi … Merci."

Venda commençait à pleurer tout contre lui, il se mit à caresser doucement les cheveux de celle-ci, comme s’il caressait la tête d’un chaton. Kazumi était tout de même un peu gêné par la réaction de Venda, il avait l’impression d’avoir dit quelque chose de mal pour qu’elle pleure. Mais Venda comme pour nier en bloc ses pensées, se rapprocha de lui pour l’embrasser amoureusement. Elle plongea ses yeux dans ceux de Kazumi et dit d’un ton sérieux.

"- Si tu veux me prendre, vas-y ! Je suis tout à toi."

Kazumi ne pensait pas pouvoir entendre ce genre de parole sortir de la bouche de sa douce Venda, il resta donc un moment pétrifié ou plutôt horrifier ? Non pas vraiment, il était heureux, elle l’aimait et voulait lui appartenir… Après ce qu’elle avait dit, elle ne pouvait plus faire marche arrière… Mais savait-elle ce qu’elle risquait à ce jeter elle-même dans la gueule du loup ? Savait-elle sur qu’elle genre de terrain elle était ? Venda était dans l’antre d’un monstre, dommage que ce fut Kazumi parce qu’il ne la laisserait pas partir avant de l’avoir dévorer toute crue sans oublier de bien savourer, après tout, la nuit ne faisait que commençait…
Kazumi se leva puis pris Venda dans ses bras pour ensuite la porté avec délicatesse.


"- On va aller autre par… pourquoi pas dans ma voiture, on y sera plus tranquille… et puis tu n’aimerai pas que quelqu’un t’entende n’est-ce pas ?"

Il l'avait regarder avec plein de malice. Comme l'air de dire "Alors ? As-tu compris dans qu'elle genre de pétrin tu t'es fourré ?".
Kazumi se rapprocha de Venda pour lui mordiller le lobe de son oreille avant d’y déposer un léger baiser. Puis sans laisser le temps à Venda de dire quoi que se soit, il se dirigea à grand pas vers la sortie.
Oui, il valait mieux pour lui qu’il emmène Venda autre part. Parce que s’il y avait bien Kaede à coté, si elle venait par malheur à les surprendre tout les deux, elle dirait quelque chose genre : vous êtes vraiment répugnant alors que je suis à deux pas. Puis sans doute, elle plierait bagage pour partir la ou ils ne pourraient plus la revoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lorna Hana
Smile and wait ~ Calme
avatar

Féminin Nombre de messages : 123
Age : 24
Péché : La Gourmandise
Vertue : Le Calme
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: - Boulette Fleurie ? Are You Here ? xD   Dim 8 Juil - 13:31

"-Okay, t’es mon mec alors !"

La jeune Venda avait déclaré cela de manière insolite. Elle ne voulait pas faire de déclaration nunuche à la pouf’ girl ! Maintenant qu’elle sortait avec lui, elle allait le rendre fidèle ! Maintenant qu’elle était sa copine, elle voulait plus qu’aucune femmes de n’approche à part elle, que personne ne le regarde à part elle … C’était du pur égoïsme voir même de la possession mais homme à femmes comme il était, elle avait peur de le perdre dans les bras d’une autre femme qu’elle, c’était son, Kazumi, rien qu’a elle compris ?!! >.<


"- Venda, je ne te quitterai plus jamais, je te protégerai, je serai toujours là avec toi alors… ne pense pas à quitter ce monde sans moi !"


Les cicatrices … les nombreuses cicatrices de son passé. Toutes plus vieilles les unes que les autres, mais qui n’ont point cicatrisés. Toujours aussi vulnérables et sensibles, elles se ré ouvraient au moindre choc déversant le sang à flot. Oui, elle était consciente de ses erreurs passées : la bonne fille à papa qui tombe dans la débauche, quelle honte ! Et ça marmonne, et ça murmure … et ça jacasse et ça radote : Venda était la honte de la famille Artémis ! Les ragots et diffamations n’en finissaient pas. Les murs ont des oreilles. Les murs ont rapporté un rapport bien serré à Papa Artémis… et BAF ! Une claque et BOUM ! Venda est à terre … CLICK ! Elle est enfermer dans cette pièce si sombre et … Shiseuuuh ! Le silence règne … le trou noir, le chaos la submerge et l’engloutit. Puis … oh une lumière ! Le visage de Kazumi lui était apparut, lui donna la force de se relever et de s’échapper dans les cieux prenant son envol à tirs d’ailes vers d’autres lieux. Voila à quoi se résumait le passé de Venda. Triste n’est-ce pas ? Elle se dégoûtait … mais pour autant, elle voulait rassurer Kazumi et le mettre en confiance.

"-Mais dit pas nawak ! Jamais je ne partirai … c’est juste que j’ai fait des conneries dans le passé."

Elle avait lâché cette phrase avec légèreté comme si elle lui annonçait qu’elle avait trouvé son bonheur au shopping ! Exemple bidon mais passons ^^ xD Elle n’était pas fière d’elle et espérait qu’il n’allait pas jeter de l’huile sur le feux. Qu’il allait la comprendre et l’accepter sans discuter. Cela n’était pas très sympa, mais elle ne voulait pas en parler pour le moment. Etait-ce compréhensible n’est-ce pas ? Mais elle lui avait fait comprendre de manière très vague, sans pour autant y faire allusion. Libre à lui d’entrevoir cela avec son esprit.


"- Je t’aime… "

Ces trois petits mots qui était la clé de ses chaînes. Ces petits mots la libéra d’un poids inconcevable : elle se sentait comme légère, heureuse … non plus que ça comblée ! Elle connaissait enfin sincèrement les sentiments de son copain et ils étaient réciproques aux siens. Une vague de chaleur la submergea de bonheur, elle était aux anges … et Oh God ! xD Non, je rigole xD ! Elle voulait aussi faire part elle aussi de son amour à Kazumi. Lui prouver son sentiment ultime, elle voulait le chérir et l’aimer … pour le meilleur et le pire jusqu'à ce que … Non trop dur à imaginer !

- Je t’aime aussi … Merci."

Elle pleurait … de joie comme une mariée venant tout juste de conclure son mariage passant la bague au doigt de son mari … tel une mariée entendant les cloches de l’église tinter le plus beau jour de sa vie. Tel une mariée dans une décapotable, roulant sur l’autoroute, cheveux aux vents criant : « C’est le plus beau jour de ma vie ! » Noon ! Pas comme la pub xD On enlève ça, retour en arrière xD ! Quoi qu’il en soit, elle avait appréciée les mots de Kazu’ et pour lui montrer elle l’embrassa amoureusement avant de dire :

"- Si tu veux me prendre, vas-y ! Je suis tout à toi."

Venda était elle-même étonnée des paroles qu’elle venait de balancer à la figure de son beau Kazumi. Elle n’avait pas peser ces mots et encore moins la tournure que prendrait l’ampleur de la situation ! Mais au fond, elle avait été un peu consciente de ce qu’elle venait de dire, elle le pensait réellement au fond d’elle. Elle s’apprêtait à se justifier auprès de Kazumi mais ce dernier ne le voyait pas de cet œil là : il semblait heureux ! Ohlala, qu’avait-elle fait ? Elle venait de faire le plus gros bide pour chuter dans l’antre du diable. Quelle belle métaphore xD Je sais, je sais … Cool Bon okay, j’arrête -.- ! Elle venait de jouer sa dernière carte sur table, les dés étaient lancés, et la partie jouée ! Elle n’avait plus d’issue pour s’échapper. Elle avait réveillé son pêché et son désir sexuel. Quoi la nuit ne faisait que commencer ? Nooon, qu’elle se finisse : Extinction des feux, vous rangez vos lucioles et vos dragons de fumées !

"- On va aller autre par… pourquoi pas dans ma voiture, on y sera plus tranquille… et puis tu n’aimerai pas que quelqu’un t’entende n’est-ce pas ?"

Venda arqua un sourcil d’irritation ! Qu’on l’entende ? Ca sous-entendait quoi ça ? Qu’elle hurlait aussi ? Grrr, l’enfoiré ! Elle le retenait celui-là, oh que oui Twisted Evil il n’y avait pas moyen de le laisser s’échapper, en plus dans un endroit clos ! Okay, il allait mourir … euh >.< c’est plutôt elle qui allait mourir ! Elle allait tout de même se faire sauter par un chaud lapin ! Mamaaan au ciel, aide-là, que la voie du Saint-Esprit l’éclaire … Bordel t’es où Saint-Esprit ? Tu fait la Oula-Oula ou quoi ? Lorsqu’elle croisa son regard emplie de malice, elle déglutit avec difficulté, de plus elle s’était retrouvé dans ses bras, elle ne pouvait plus courir … Merde fallait accepter la dure réalité : Elle va se faire sauter xD ! Elle sentit son oreille se faire mordiller, ça commençait, la machine infernale était enclenchée pour une nuit de folie ! Elle vit que Kazumi se dirigeait déjà vers la sortie, ahlala pressé c’lui là ! Elle s’accrocha à lui pour ne pas tomber et ils se retrouvèrent en bas devant la voiture. Venda ouvrit de grands yeux devant cette magnificence beauté !

- Qu’elle est belle ta voiture !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaede

avatar

Nombre de messages : 19
Age : 27
Péché : L'orgueil
Vertue : La modération
Date d'inscription : 25/06/2007

MessageSujet: Re: - Boulette Fleurie ? Are You Here ? xD   Mar 30 Oct - 18:38

Des pas lourds mais rapide s’éloignèrent, une porte claqua et les voix s’étouffèrent…. Kaede n’avait pas suivit la conversation de Venda Kazumi, elle voulait savoir mais ne pouvait se résoudre à se rabaisser à écouter aux portes. Mais ce n’était pas comme si elle voulait savoir pour obtenir quelques potins et les radoter ensuite.
Kazumi… pourquoi fallait-il qu’il prenne autant de place dans sa tête ?

Quand ils étaient petits, kazumi avait toujours un groupe de filles autour de lui, enfin de filles, en y réfléchissant bien ce n’étaient que des pouffes, un groupes de piafs quoi. Kaede était déjà très belle en ce temps là et peut être est-ce cela qui avait décidé kazu à l’aborder, même s’il fut bien vite remballé il revint à la charge et cela à chaque fois. Mais il avait finit par la considérer comme sa meilleur amie ou pire presque comme sa sœur.

Kaede s’arracha de son lit pour venir à la fenêtre de sa chambre, elle vit Venda dans les bras de Kazu et fut agacé malgré elle. D’habitude elle était indifférente à tous ce qui concernait Kazumi et les filles qu’il trimbalait. Mais elle était tellement mieux que toutes les filles qu’il n’avait jamais eues et sûrement, elle avait une place de choix dans son cœur. Mais que valait-elle à coté de Venda ? Peut être ne s’inquiétait elle pas des autres fréquentations de Kazu parce qu’elle savait qu’elle n’avait rien à craindre, mais contre Venda… Non, même contre Venda car n’était-elle pas la plus belle ?
« Il » était le seule à lui tendre la main et à l’accepter vraiment comme elle l’était. Il n’avait jamais changé son opinion envers elle, et cela même quand elle avait changé d’état d’esprit. Seule Kazumi connaissait la jeune fille apeurée qui ne voulait qu’être aimé, elle s’était écarté du chemin et il n’y avait que lui qui pouvait l’aider, elle n’accepterait personne d’autre car elle ne voulait personne d’autre.


« Je ne te laisserai pas prendre la seule chose qui soit précieuse à mes yeux… »

Murmura t-elle puis elle se détacha de la fenêtre de sa chambre pour descendre rejoindre Kazumi. Il fallait qu’elle se dépêche avant qu’il ne soit trop tard. Dans son élan Kaede trébucha dans le couloir et tomba lourdement. Elle poussa un petit cri de douleur puis replia ses jambes contre elle un moment. Elle fit un pari à elle-même, si elle n’arrivait pas à rejoindre Kazu avant qu’il ne rentre dans cette maudite voiture avec Venda alors elle laisserait tomber. Kaede se releva puis s’avança maladroitement vers l’escalier. Elle arriva en bas de l’immeuble le souffle court, ils étaient toujours là.

« Kazumi t’en va pas, reste avec moi ! »

C’était plus un ordre qu’une supplication ou même une demande mais pour l’instant elle n’était pas encore capable de lui exposer ses sentiments encore emmêlés. Mais si elle arrivait à le retenir, se serait une victoire même si ce n’était qu’une toute petite.


Dernière édition par le Dim 4 Nov - 12:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kazumi
Ready, set, Go ~ Ardeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 20
Age : 24
Péché : Luxure
Vertue : Ardeur
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: - Boulette Fleurie ? Are You Here ? xD   Mer 31 Oct - 18:33


«Qu’elle est belle ta voiture ! »


Kazumi esquissa un sourire à l’adresse de Venda puis la déposa délicatement pour qu’elle puisse avoir les pied à terre. Il la laissa contemplait un moment sa magnifique bagnole, eh oui, un mec aussi cool que lui ne pouvait pas rouler dans un tas de ferraille. Et tout en se félicitant lui-même, il eu une petite pensée pour Kaede, ce pouvait-il qu’à force de fréquenter Kaede un nouveau trait de caractère était née en lui ? Kazumi haussa un sourcil. Na, de toute façon il ne frimait pas, il ne faisait qu’exposait la vérité, Venda avait vraiment de la chance d’avoir un aussi beau mec à ses cotés ^u^.
Kazumi plongea sa main dans une poche de son jean pour en extirper un trousseau de clé bien garni. Il regarda ses clés avec un air coupable, seulement 2 ouvraient son appartement, les autres, benh, ils ouvraient autre chose, d’autres pièces… vous voyez ce que je veux dire ?
Kazumi appuya sur le bouton situer au dessus de sa clé, il y eu un clignotement, sa voiture ouverte, il fourra ses clés dans sa poche et se tourna tout sourire vers Venda.
Il s’approcha de sa voiture et ouvrit la portière du coté passager et déclara sans oublier de faire une légère courbette :


« La voiture de mademoiselle est avancé, si mademoiselle veut bien s’en donner la peine… »

Une fois Venda installé, il referma la porte et s’apprêta à rentrer à son tour mais du coté passager.
Mais avant qu’il en eu le temps, il entendit des pas précipité venir dans sa direction, en se retournant, il vit Kaede.


« Kae… ? »

« Kazumi t’en va pas, reste avec moi ! »

Kazumi la regarda éberluer.
Depuis toujours, c’était toujours lui qui devait faire le premier pas vers Kaede, jamais l’inverse. Car elle n’était pas très expressive au contraire de Venda qui elle finissait toujours par recracher ce qu’elle ne pouvait retenir. Kaede ne l’appelait jamais, même si elle avait besoin de lui, plutôt non, elle n’avait jamais réellement besoin de lui car elle s’est toujours débrouillée toute seule. Lui, depuis qu’ils étaient petits, il se collé souvent à Kaede. Et elle trouvait un malin plaisir à le repousser en occasionnant des pertes et fracas. Mais lorsqu’il avait besoin d’elle, même si ce n’était pas avec le sourire au lèvre elle lui tender une main qu’il trouvait chaleureuse. Kaede ne sourit que très rarement et quand il lui avait demandé pourquoi, de haut de ses 9 ans, elle avait dit « j’ai vu dans un mag que sa donner des rides si on souriait trop » Il avait rigoler comme jamais et Kaede vexer, l’avait ruer de coups. Ah lala que de souvenir… Mais tout en le frappant, il avait crula voir sourire même si peut être n'était ce qu'un peu de sadisme de sa par T.T


« Quoi ? je te manques déjà ? »

Kazumi s’approcha de Kaede est lui ébouriffa les cheveux pour ensuite remettre ses mains dans ses poches. Elle avait comme d’habitude du mal à exprimer ce qu’elle voulait vraiment mais d’un coter c’était meugnon ^^.
Quoi que cette fois Kaede paraissait sérieuse, Kazumi ne pouvait croire que c’était par ce qu’elle ressentait quelque chosede spéciale pour lui.


« Sa te dis une partouse ? ^^ »

Bien sur c'était une plaisanterie mais il s’éloigna dans un mouvement, par mesure de sécurité.
Et puis Heureusement que Venda était dans la voiture et ne pouvait l’entendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lorna Hana
Smile and wait ~ Calme
avatar

Féminin Nombre de messages : 123
Age : 24
Péché : La Gourmandise
Vertue : Le Calme
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: - Boulette Fleurie ? Are You Here ? xD   Sam 3 Nov - 19:14

«Qu’elle est belle ta voiture ! »

Venda ne pouvait rien dire d’autre pour exprimer son étonnement. Lorsqu’elle fut enfin posée à terre, elle observa la voiture de plus près … Un vrai bijou. Une chose qui dépassait de loin ses revenus mensuels, elle avait à peine assez d’argent pour son loyer et pour se nourrir. Dansant la nuit dans les bars devant une horde de mecs la sifflant à chaque passage déposant des billets dans son soutif … tel était son métier de streap-teaseuse qui n’était pas cher payé, alors elle ne voyait vraiment pas comment elle pourrait faire pour posséder une merveille pareille. Tout ça pour dire qu’elle ne pouvait qu’être admirative devant le dur labeur de Kazumi pour réunir l’argent dans l’achat de sa caisse. Une chose dont elle était incapable de faire pour des raisons déjà citées. (xD). Bref, voyant les clignotants oranges scintiller, elle comprit bien vite que la voiture venait de s’ouvrir. Alors que Kazumi ouvrit docilement la porte en s’inclinant comme un cocher, Venda se sentit observer, lorsqu’elle leva les yeux vers les fenêtres de l’immeuble qui les faisaient face à elle et Kazu’, elle vit une silhouette s’éloigner de son champ de vision, peut-être était-elle maintenant dans un angle mort à présent, pouvant toujours les voir ? Venda revint brusquement sur terre, puis elle reporta son attention sur Kazumi qui avait dû l’attendre. Un sourire forcé sur le visage, elle lui répondit sur le même timbre de voix que lui :

« Je vous remercie mon cher … »

Elle regarda une dernière fois derrière elle puis elle s’installa sur la banquette arrière, elle suivit Kazumi des yeux qui se dirigeait lui aussi à l’opposé pour la rejoindre. Mais il s’arrêta regardant derrière Venda. Elle suivit la trajectoire du regard de Kazu’ et aperçu Kaede. Etant dans la voiture, elle en pouvait rien entendre mais elle voyait bien qu’il discutait, le mouvement de leurs lèvres. De quoi ? Alors là, elle n’en avait pas la moindre idée. Cette expression de désespoir sur le visage de Kaede, elle ne l’avait jamais vu sur son visage. Elle était donc si désespérée de voir Kazumi partir avec elle ? Venda n’avait pas besoin d’entendre pour savoir que Kaede ne voulait pas que Kazumi s’en aille avec Venda. Un étrange sentiment lui oppressait la conscience. Etait-ce son imagination ou Kaede était vraiment amoureuse de Kazumi ? Alors pourquoi l’avoir pousser dans les bras de ce pervers en dépit de son propre sentiment ? En dépit de sa souffrance de les voir ensemble ? Toutes ses questions sans réponses tournaient dans la tête de Venda lui donnant une migraine pas possible, dodo … oui elle allait se coucher, elle en avait grand besoin ! Elle ne savait pas pourquoi mais tout cela la refroidit littéralement, elle ne se fit pas attendre et elle sortit de la voiture. Elle claqua la porte, lorsqu’elle passa devant Kazumi, le visage sombre, elle lui lança un bref :

« Bonne Nuit … »

Pas un regard, la voix neutre, elle s’avança en direction de l’escalier pour monter dans son appartement. Le visage ténébreux, elle monta quatre à quatre les escaliers et arriva devant la porte d’entrée. Elle tourna doucement les clés et lorsqu’elle un cliquetis se fit entendre, elle abaissa la poignet de la porte et rentra dans le hall. Elle referma doucement la porte et se laissa glisser contre la porte, la tête entre les mains. Elle venait de fuir, pourquoi ? Oui, elle ne voulait pas se montrer comme elle était face à Kazumi et encore à Kaede sur qui une haine inimaginable commençait à monter. Elle presque envie de la tuer, de l’écorcher et de la pendre vivante tellement elle bouillonnait au fond d’elle. Marre de voir sa gueule, marre devant son égoïsme, marre de voir qu’elle ne savait pas ce qu’elle voulait … marre de souffrir à cause d’elle. Elle se releva et alla dans la douche, elle prit un bon bain pour essayer de se calmer et d’oublier ses idées de meurtre envers la meilleure amie de son copain. Pourquoi réagissait-elle ainsi d’ailleurs ? Etait-elle jalouse ? Jamais, qui pourrait être jalouse d’elle alors qu’elle était la copine de l’homme qu’elle aimait. Avait-elle peur ? C’était plutôt ça oui, peur de ne plus avoir sa propre place dans le cœur de Kazumi. Elle se mit la tête dans les mains sentant une larme perlée sur son visage. Oh que non, elle n’allait pas pleurer, surtout pas pour cette sorcière. (Gomen, je le pense pas maieuh bon c’est ce que pense Venda donc voila quoi xD). Elle allait lui faire payer son impertinence, rira bien qui rira le dernier ! Elle n’allait pas fermer les yeux envers cet affront qui venait de lui être lancé. Venda n’allait pas lui céder la personne la plus chère à ses yeux, jamais. Mais pourtant, elle voulait rester seule, sans voir Kazumi et encore moins Kaede.

Elle sortit enfin de son bain et alla s’habiller chaudement, elle rentra dans sa chambre et alluma la lumière. Pouvant les observer, elle les regarda pendant quelques minutes puis se lassant de voir cette tortue ambulante, Venda éteignit la lumière et alla se coucher dans son lit qui n’était éclairé par une lumière naturelle : les rayons argentés de la Lune.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaede

avatar

Nombre de messages : 19
Age : 27
Péché : L'orgueil
Vertue : La modération
Date d'inscription : 25/06/2007

MessageSujet: Re: - Boulette Fleurie ? Are You Here ? xD   Dim 4 Nov - 17:14

Kaede fendit l’air de sa main, après avoir entendu les mots de Kazumi, elle aurait aimer l’atteindre et le faire mal tellement il se fichait d’elle mais elle n’avait même pas réussi à l’effleurer.
Kaede resta un moment immobile, son geste comme figer dans le temps, puis se sentant stupide, elle baissa sa main qui tomba inerte le long de son corps. Il ne comprenait pas, elle ne plaisantait pas… Il est vraie qu’elle ne comprenait pas elle-même ce qu’elle ressentait mais on ne lui en avait pas laisser temps. Cependant, elle était sur d’une chose : qu’importe la manière avec laquelle elle aimait Kazumi, quand Venda est partie avec lui, elle avait sentit un grand vide, c’est comme si Venda lui avait voler quelque chose d’essentiel. Kazumi n’avait jamais eu une grande valeur à ses yeux, c’était comme un objet qu’elle avait l’habitude de voir, un objet qui prenait tellement de place que s’en lui il ne lui restait pas grand-chose ou rien…
Venda, ce n’était qu’une petite pleurnicheuse qui ne lui attirer qu’un mélange de dégoût et de pitié. Elle avait pleuré sous son regard pour exulter son bonheur de retrouver Kazumi, son sentiment de joie n’avait fait qu’oppresser son cœur pour l’étouffer.
Si une d’elle devait être malheureuse, Kaede refusait que se soit elle. Ce n’était pas de l’égoïsme, Kazumi était important pour elle alors elle se battrait sans abandonner, rien qu’une fois, juste cette fois… Elle donnerait tout pour l’avoir car c’est la seule chose qu’elle désire vraiment.
Kaede leva à nouveau sa main vers Kazumi puis empoignant un collier autour de son cou elle le tira vers elle manquant de l’étrangler. Et la elle lui décocha une gifle digne d’elle, la joue de Kazumi était en feu, maquer par l’empreinte de sa main.


"- ça t’apprendra espèce de pervers."

Kaede avait foncé les sourcils d’un air sévère à la manière d’une institutrice, la même expression du visage qu’elle utilisait petite, quand elle voulait se donnait un air autoritaire.
Elle relâcha Kazumi puis se frotta les mains, l’une contre l’autre comme pour se débarrasser de quelque saleté. Elle souriait en pensant qu’il ne changerait jamais mais… au moins lui avait-elle laisser sa marque. Voilà : c’est sa propriété, et elle le marquerait autant qu’il le faudra. Au moins comme ça Venda penserait à elle à chaque fois qu’elle verrait cette marque, avec un peu de chance s’à l’énervera ^^.


« Bonne Nuit … »

Kaede immergea de ses pensées, elle se tourna vers Kazumi et vit Venda passait tout prés d’elle pour retourner à l’appartement, la mine sombre. Venda ne regarda ni Kazumi ni Kaede mais on sentait bien qu'elle était énervait pour quelque obscure raison. Prise au dépourvu Kaede mis un certain temps avant de comprendre que Kazu s’était fait jeter pour cette nuit et que c’était de sa faute à elle. Kazumi ne l’aura certainement pas compris, mais Kaede savait que ce que ressentait Venda était au delà de la colère, c'était de jalousie. Eh oui elle était verte de jalousie et était parti se caché.
Kaede pris le poignet de Kazumi alors qu’il était encore déboussoler, libre à Venda d’être lâche et d’abandonner à la première seconde. Kaede était différente, elle n’aimait pas perdre.


"- Reste avec moi pour cette fois… s’il te plaît. "

Elle avait regardé Kazu droit dans les yeux sans ciller mais articula assez difficilement ses derniers mots, elle n’avait pas l’habitude d’utiliser cette forme de politesse.
Kaede regarda du coin de l'oeil, en direction de la fenêtre et vit que Venda l’observer, alors elle se rapprocha plus de Kazumi, leurs souffles s’entremêlèrent mais Kaede au lieu de déposer un baiser sur ses lèvres, elle lui en donna un sur sa joue encore rouge de douleur.


"- Pour me faire pardonner"

Murmura t-elle. Kazumi ne l’avait peut être jamais vu comme ça. Mais pour lui, juste qu’à ce qu’elle l’obtienne, elle voulait bien étouffer sa personnalité. Enfin pas vraiment étouffer vu que c’était dans sa façon d’être que de vouloir être meilleur que tous, ne jamais perdre devant personne et cela, à tout prix…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kazumi
Ready, set, Go ~ Ardeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 20
Age : 24
Péché : Luxure
Vertue : Ardeur
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: - Boulette Fleurie ? Are You Here ? xD   Sam 17 Nov - 16:43

Il y avait quelque instant de cela, tout ce passait encore miraculeusement bien, il avait retrouvé Venda, la plus chère à son cœur et il avait à ses cotés la seule femme qu’il ne considérait ni comme une chose, ni comme une amante mais une amie très chère…
Mais après la violente gifle de Kaede, il se réveilla, c’est comme si un voile devant ses yeux était soudain tomber pour dévoiler une scène qu’il avait toujours idéalisé avant la tomber du rideau. Kaede avait affichait un visage familier, un visage qui démontrait que son acte n’était qu’une pure plaisanterie, une simple complicité entre eux. Néanmoins peut être ce seule lien était déjà trop pour Venda qui sortit de la voiture et le quitta après un bref salut.
Il avait l’air déboussolé mais il avait compris que Venda était jalouse et certainement Kaede aussi l’avait remarqué. Il n’y avait pas qu’elle qui pouvait comprendre se sentiment, le savoir à une seule petite déformation d’un visage. Kazumi aussi avait du côtoyer ce sentiment de prés, après tout beaucoup de femmes l’aimaient et se jalousaient entre elles et sa ne passer pas inaperçu.
Seulement rien n’expliquer pourquoi kaede avait couru tremblante dans la nuit pour venir l’arrêter. Mais l’arrêter de quoi ? Voulait elle l’empêchait d’être avec Venda ? Non, impossible vu que c’était elle-même qui était l’origine de ses retrouvailles avec Venda. Et puis lui et Kaede, cette seule pensée ne lui avaient jamais effleuré l’esprit jusqu’à maintenant. Car eux deux sa ne pouvait pas marcher, ils formeraient un couple bien trop tordu à son goût….


"- Reste avec moi pour cette fois… s’il te plaît. "

Kaede s’était rapproché de lui, sa voix était tendre et il voyait bien qu’elle faisait ce qu’elle pouvait pour le retenir. Elle s’approcha encore plus de lui… Il voulait reculer mais resta sans bouger. Déjà il sentait leur souffle s’entremêler et son cœur s’emballer. Kazumi ferma à demi les yeux, il ne savait pourquoi mais avec un infime espoir il avait espéré que ce que faisait Kaede n’était qu’une farce. Oui, c’est cela, elle allait lui donner un coup de boule ou quelque chose dans le genre. Mais au lieu de cela, il sentit une pression contre sa joue. Ses yeux s’ouvrir brusquement mais sa respiration resta lente… les cheveux argenté de Kaede lui effleurer la peau et de là ou elle était, il pouvait sentir son doux parfum. Elle recula et kazumi pu voir son visage, il vit ses lèvres bougeaient mais il n’entendit pas se qu’elle dit. Il était comme déconnecté du monde et quand il battit des cils pour revenir sur terre, son visage s’était peint d’une sorte de tristesse. Il n’était pas débile comme pouvait peut être pensait Kaede, il s’avait qu’elle commençait à le considérer comme autre chose qu’un simple ami. Mais vu comme était Kaede, elle ne l’avait peut être pas remarquer, ses gestes serait alors par simple désirs de possession exclusif. Il avait maintenant l’impression d’être un héros dans un feuilleton, obligé de choisir entre celle qu’il aime et sa meilleure amie. Mais s’il devait choisir maintenant, ce ne serait pas Kaede.

"- Kaede…je n’aimerai jamais une femme qui ne m’aime pas vraiment."

Il ne voulait pas que les choses durs et que cela finisse par faire mal à Venda. Si son bonheur à lui et Venda devait se résumait au sacrifice de Kaede alors tant pis. Kaede était possessif et maintenant elle ne devait sûrement pas se rendre bien compte de ses sentiments. Il allait donc lui montrait les limites à ne pas dépasser, elle l’aurait comme ami ou elle le perdra se sera tout.

Kazumi tourna le dos à Kaede et sans plus l’écouter, il vint rejoindre Venda.
Il ne se retourna pas une seule fois… Mais malgré tout il avait mal dans son cœur, tellementmal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: - Boulette Fleurie ? Are You Here ? xD   

Revenir en haut Aller en bas
 
- Boulette Fleurie ? Are You Here ? xD
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Votre plus joli boulette ...
» Idril Tîwele [une boulette arrive xD] [GRYFFY]
» entraînement de Nuage de Cannabis [PV]
» Sous la pergola....
» Boulettes et coquilles

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tsumi :: RPG :: Archives-
Sauter vers: